Attractivité

Oc’Téha au cœur de la rénovation urbaine

  • Plusieurs collectivités ont reçu le soutien d’Oc’Téha en 2017.
    Plusieurs collectivités ont reçu le soutien d’Oc’Téha en 2017.
S'abonner Mis à jour le -- partages

L’association présidée par Jean-Paul Peyrac, tenait son assemblée générale. Au cours de celle-ci, elle a fait un focus sur les interventions à Decazeville et Mende.

Accompagner les communes qui s’engagent dans des programmes de revitalisation de centre ancien fait partie des missions de l’association Oc’Téha, qui s’adresse tout autant aux particuliers qu’aux collectivités.

Lors de son assemblée générale, elle a mis en avant notamment deux programmes. Celui impulsé par Decazeville communauté et celui développé par la ville de Mende.

À cet effet, le président du Conseil départemental, Jean-François Galliard, a souligné pour sa part l’importance pour l’attractivité du département de voir ses communes avec " des centre bourgs rénovés et des logements de qualité ".

Reste que pour des agglomérations, telles que Decazeville et Mende, si l’enjeu est majeur, il n’en est pas moins compliqué à mettre en œuvre. " Le plus important est d’adopter la bonne stratégie. Ce n’est pas le tout de vouloir détruire des immeubles abandonnés ou en déshérence " a ainsi souligné Christophe Rémy, expert national.

Mettant en exergue " le courage de ces communes " de se lancer dans cette entreprise. Mais ces villes-là n’ont plus choix si elles veulent inverser leur courbe démographique. Plus globalement, en 2017, Oc’Téha, qui œuvre en Aveyron, en Lozère et dans l’Aude, mais est également intervenue dans le Cantal et le Lot a collaboré avec plus de 45 collectivités.

Elle a également accompagné la réhabilitation de 936 logements, pour plus de 6,5 millions d’euros de crédits alloués générant plus de 17 millions d’euros de travaux.

Réagir