Rallye du Rouergue

Une ultime spéciale dans les rues de Rodez qui ne laisse personne indifférent

  • Une ultime spéciale dans les rues de Rodez qui ne laisse personne indifférent
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Ce soir, aux alentours de 18 h, les rescapés du Rouergue 2018 vont disputer un ultime chrono lors d’une spéciale " spectacle " à Rodez, avec un départ sur le parking d’Aquavallon et une arrivée sous le musée Soulages.

Le rallye du Rouergue va renouer avec le principe de la spéciale en ville, aujourd’hui, après plusieurs années sans. Une spéciale qui n’a rien à voir avec les précédentes, aménagement du foirail oblige. Longue de 1,420 kilomètre, elle va venir clore cette quarante-cinquième édition de l’épreuve. Interrogés au sujet de son utilité, les pilotes se montrent enthousiastes, critiques, ou neutres.

Vincent Leduc (Hyundai I20 R5)

Ça permet d’assister a du spectacle et de faire connaître le rallye aux gens. C’est vrai que sur un plan sportif, cela n’a pas un grand intérêt, mais c’est nécessaire.

Pierre Roche (Skoda Fabia R5)

Je pense que notre sport manque de médiatisation. On parle toujours de la F1, du rallye-raid, de beaucoup de choses mais je pense que le rallye mérite plus de place. Alors faire des spéciales en ville, avec plein de gens qui viennent y assister, c’est bien, car ce ne sont pas des gens qui viennent nous voir dans la pampa et c’est un plus. Sportivement, cela n’apporte pas grand-chose. On n’aime pas trop aller se balader entre les trottoirs car on peut vite faire une connerie mais c’est un passage obligatoire car il faut montrer notre sport.

Julien Marty (Mitsubishi Evo 9)

Pour moi, ça ne sert à rien, c’est un "casse voiture". C’est un coup à casser un cardan ou quelque chose dans la dernière spéciale et à abandonner bêtement. C’est sûr que ça offre du spectacle mais je n’aime pas ce genre d’épreuves. C’était pareil pour les rallyes du Touquet ou de Lyon Charbonnieres.

Alexis Sirmain (Peugeot 106 Maxi)

C’est bien pour le spectacle et le public mais pour nous, pilotes, ce n’est pas là que la gagne va se jouer et il y a plus à perdre qu’à gagner.

Jean-Laurent Chivaydel (Ford Fiesta R5)

Je suis contre. Ce n’est même pas du spectacle car c’est trop étroit pour passer au frein à main. C’est juste bon pour péter une jante. Les vrais amateurs viennent nous voir sur les spéciales et n’ont pas besoin de ça pour apprécier.

Charlotte Berton (Ford Fiesta R2)

Moi je suis à fond pour, cela offre du spectacle. C’est vrai que là, le tracé n’est peut-être pas le meilleur ; il me semble qu’il y avait moyen de faire un bon gymkhana sur le parking de la piscine. Mais au moins, la spéciale a le mérite d’exister et il faut que les organisateurs de toutes les épreuves aillent dans ce sens.

Yoann Bonato (Citroën C3 R5)

Ce n’est pas très intéressant pour nous en tant que pilotes. Par contre, c’est très intéressant pour amener du public au rallye. Cela fait partie du jeu aujourd’hui, il faut promouvoir notre activité, notre sport, et c’est important d’être présent sur de tels événements. En général, cela n’a pas de grande incidence sur le classement mais c’est important pour le public et les partenaires.

Jean-Michel Da Cunha (Citroën DS3 R5)

C’est bien de mettre le rallye en ville. Je suis vraiment pour et je serais même pour aller jusqu’au bout de la démarche avec une bosse, un tunnel, un passage sur et sous un pont ; vraiment, une super spéciale spectacle, un truc de fou quoi…

Franck Bonnefis (Porsche Cayman)

C’est très bien. Nous, on est de Rodez et on espère bien être là pour faire le spectacle. Cela met de l’animation en ville et je suis à 100 % pour.

 

Sur le même sujet
Réagir