Aventure

A 18 ans, Gérald Egéa boucle son tour d’Europe en avion

  • Gérald égéa a bouclé son tour d’Europe en 21 jours. Il a survolé plus de vingt pays.Repro CP
    Gérald égéa a bouclé son tour d’Europe en 21 jours. Il a survolé plus de vingt pays.Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

A 18 ans seulement, Gérald Egéa a survolé plus de 20 pays pour boucler son tour d’Europe en avion. Une expérience supplémentaire pour le pilote inscrit aux Ailes ruthénoises qui ambitionne de devenir l’un des plus jeune pilote de ligne au monde.

Plus de 120 000 kilomètres parcourus, 53 heures et 6 minutes de vol, plus de 20 pays survolés. Le périple à travers l’Europe de Gérald Egéa a pris fin il y a quelques jours.

À 18 ans - seulement - le jeune homme a bouclé son tour du Vieux continent en 21 jours. Avec de longs vols en solitaire dont certains ont duré plus de quatre heures. " Je préparais ce projet depuis le mois de septembre, raconte Gérald Egéa, avec pour objectif de devenir le plus jeune pilote ayant fait un tel périple. Mais surtout, ce voyage m’a permis d’accumuler des heures de vol nécessaires pour ma formation de pilote de ligne. "

L’aboutissement d’une longue préparation

Après un tour de France en avion, " je mûrissais un projet plus important, plus grand, explique-t-il. Au final, si tout s’est bien passé, c’est grâce à un solide travail en amont. Rien n’a été laissé au hasard même si j’ai dû adapter le plan de vol à chaque étape, en fonction de la météo. "

Un tour d’Europe qui n’est donc qu’une étape dans le parcours de Gérald Egéa. " Mais quelle étape !, s’amuse-t-il. J’ai vécu des moments inoubliables. Ça a été l’aboutissement d’une longue préparation. Mais rien n’aurait été possible sans ma famille, mes proches, mais également l’aéro-club Les Ailes ruthénoises qui m’a prêté l’avion pour ce périple et mes sponsors locaux et nationaux. "

En effet, le pilote a dû récolter environ 13 000 € pour financer son voyage. Après quelques jours de vacances, Gérald Egéa va poursuivre sa formation, dès septembre pour devenir pilote de ligne. Avec l’espoir d’intégrer une compagnie aérienne dans six mois. " J’ai toujours rêvé d’être pilote de ligne ", finit-il par confier. Nul doute que Gérald Egéa devrait concrétiser son rêve.

 

Sur le même sujet
Réagir