Rodez

Anne Pinson : « Rien à jeter dans le festival de Conques »

  • Directrice du centre européen de Conques depuis 2010,  Anne Pinson a pris " beaucoup de plaisir " à s’appuyer sur Kiya Tabassian pour penser et écrire la partition des Rencontres musicales.  Maryvonne Plassard
    Directrice du centre européen de Conques depuis 2010, Anne Pinson a pris " beaucoup de plaisir " à s’appuyer sur Kiya Tabassian pour penser et écrire la partition des Rencontres musicales. Maryvonne Plassard
S'abonner Mis à jour le -- partages

Il était une fois... Comme toutes les belles histoires, celle-ci attaque par la formule magique. Elle commence en 1983 quand une poignée de passionnés ont ainsi lancé les Heures musicales à Conques, rebaptisées en 1994 La lumière du roman avec le centre européen d’art et de civilisation médiévale qui a pris la baguette de chef d’orchestre. Di- rectrice depuis 2010 de la structure, Anne Pinson a fini par changer le nom du rendez-vous estival puisqu’il est devenu l’an dernier les Rencontres musicales de Conques. La 2e édition aura lieu du 17 juillet au 25 août.

" Il a fallu du temps. On a testé des choses, des spectacles un peu différents, et le public a répondu à l’appel, explique-t-elle. Le festival était très classique et, comme j’entendais qu’il devenait trop élitiste, j’ai voulu le démocratiser, le redynamiser, pour s’adresser au plus grand nombre. Il était en décalage avec ce que j’aime faire. Aujourd’hui, il est davantage pertinent ". Et elle n’oublie pas que le GR65 est " le trait d’union " : " Tout part du chemin. La rencontre est un élément essentiel et l’ambition est de la transposer en musique ". Ou plus précisément en musiques, celles du monde.

Et c’est tout naturellement que Anne Pinson s’est associée à Kiya Tabassian, musicien né en Iran et installé au Québec depuis l’âge de 14 ans. " Je l’adore !, se réjouit la directrice du centre européen. Sur le papier, ce qu’il propose est improbable mais, à l’arrivée, c’est toujours une belle surprise. Il réussit un superbe mariage, une osmose parfaite, entre la musique persane et les musiques du monde ".

L’intéressé ne tarit pas d’éloges sur Conques : " Dès mon premier passage (il est venu cinq fois, NDLR), j’ai su immédiatement que j’y reviendrais. Maintes fois. Ses chemins, ses maisons, ses habitants, son abbatiale, sa nature environnante créent un sentiment de familiarité et d’appartenance... J’y entends “ce chant de grâce émanant des pierres”. Conques est inspirante, accueillante, sage et surtout vivante ". Et ce virtuose du sétar de conclure : " Les Rencontres musicales de Conques proposent des rendez-vous avec des artistes de très haute volée dans des sites exceptionnels et patrimoniaux, pour donner naissance à cette quintessence de la magie entre musiciens-créateurs et public ". Que le... voyage commence !

rui dos santos

Le programme complet du festival est à voir sur www.centre-europeen.com. Réservations au 05 65 71 24 00.

Réagir