Quilles de 8

Yohan Carvalheiro (Rodez), enfin !

  • La joie de Yohan Carvalheiro, titré champion de l’Aveyron, devant Jérôme Foulquier (Photo Jean-Louis Bories).
    La joie de Yohan Carvalheiro, titré champion de l’Aveyron, devant Jérôme Foulquier (Photo Jean-Louis Bories).
S'abonner Mis à jour le -- partages
Le Ruthénois de 36 ans est devenu champion de l’Aveyron individuel pour la première fois, hier à Golinhac. Il a devancé Foulquier de six quilles et Vidal de sept.

C’est un habitué des titres départementaux comme nationaux. Mais à chaque fois par équipes, avec ses compères de Rodez, jamais tout seul. Depuis hier, Yohan Carvalheiro a corrigé cette anomalie en devenant à 36 ans champion de l’Aveyron individuel de quilles de huit sous la chaleur de Golinhac.

« Je suis heureux. Ça y est, cette fois c’est pour moi, a réagi à chaud, le dépanneur informatique à la ville. Lors des quatre dernières éditions, j’étais arrivé trois fois en tête à midi (après trois parties jouées sur six au total, NDLR). Mais je m’écroulais ensuite. Là, non. Et c’est bon ! (rires) »

« On s’est tous bien entendu sur le terrain, on était plusieurs dans le coup, ça nous a tirés vers le haut, a-t-il ensuite poursuivi pour expliquer sa performance, lui qui s’était présenté le matin avec la 7e meilleure moyenne (sur 114 quilleurs maitre-joueurs au total). Philippe (Acquier, son habituel coéquipier et multi champion de l’Aveyron et de France) m’a beaucoup aidé, mis aussi un coup de pied au cul quand il le fallait. »

« À la boule »

Résultat ? 335 quilles abattues soit une moyenne de 55,833 sur la journée quand le détenteur du Coq 2010 et 2017 tournait jusque-là cette saison à 52,400. Certes, il y eut du suspense.

Car avant l’ultime partie, celui à qui il ne manque désormais plus que le seul titre de champion de France individuel pour pouvoir dire qu’il a tout gagné, comptait seulement quatre quilles d’avance : 280 contre 276 à Éric Batut (Sainte-Geneviève).

Derrière, Julien Galdemar (St-Amans) et Jérôme Foulquier (Saint-Christophe) rôdaient à une quille de moins seulement. Ce dernier a d’ailleurs pris la place finale de dauphin avec un très joli 329, devant Paul-Henri Vidal et un retour impressionnant, 328.

Mais au final, Yohan Carvalheiro n’a pas vraiment tremblé, lui qui a construit son succès « à la boule » de façon assez inédite puisqu’il se sert habituellement davantage de son quillou pour faire gonfler le score.

À noter enfin que la journée d’hier a également permis de finaliser la liste des 75 meilleurs quilleurs du département qualifiés pour le prochain championnat de France individuel. Pour un doublé de Yohan Carvalheiro ?

Réagir