Economie

Des commerçants croient en l’avenir du centre-ville

  • Katia Carles, avec deux de ses employées, devant son nouveau magasin Autour de bébé.
    Katia Carles, avec deux de ses employées, devant son nouveau magasin Autour de bébé.
  • Romain Bedel tient la nouvelle boulangerie du centre-ville./Photo DDM
    Romain Bedel tient la nouvelle boulangerie du centre-ville./Photo DDM
  • Sanrine Rodriguez a ouvert une boutique de lingerie./Photo DDM
    Sanrine Rodriguez a ouvert une boutique de lingerie./Photo DDM
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Katia Carles ouvre ce jeudi son nouveau magasin Autour de bébé. Sandrine Rodriguez a créé sa boutique de lingerie fine. La famille Bedel a installé un point de vente de sa boulangerie-pâtisserie.

Au printemps, plusieurs boutiques ont déserté le centre-ville. À l’opposé, d’autres commerçants s’y développent ou s’y installent. Pour eux, le centre-ville a encore de l’avenir.

Ce jeudi matin, Katia Carles ouvre sa deuxième boutique dans l’ancien magasin de TV radio Fournier, au 6, rue de la République. La commerçante a choisi de séparer les deux enseignes qu’elle représente.

Dans son magasin actuel du n° 9, rue de la République, la marque de vêtements pour bébés et enfants Kidiliz, et dans le nouveau l’enseigne Autour de bébé et tout le matériel nécessaire au trousseau et à l’arrivée d’un bébé, dont l’équipement pour sa sécurité en voiture. " J’ai voulu bien différencier les deux ", souligne Katia Carles.

Un choix qui apparaît comme un acte fort pour le centre-ville, redonnant ainsi vie à une vaste surface de vente dans la rue de la République. Il s’accompagne aussi d’un développement de l’emploi avec la création d’un poste de vendeuse à mi-temps et d’un contrat d’apprentissage.

" Les premiers jours sont prometteurs "

À quelques mètres des deux enseignes de Katia Carles, au numéro 5 de cette rue de la République, Sandrine Rodriguez a ouvert au début du mois de juillet sa boutique de lingerie fine. " Après une reconversion professionnelle, j’ai créé mon commerce avec un statut de micro-entreprise. Je me suis débrouillée par mes propres moyens ", souligne la jeune femme, regrettant de ne pas avoir été aidée pour son installation.

" Les premiers jours sont prometteurs ", se réjouit cette Villefranchoise d’adoption. Satisfaction aussi pour Romain Bedel, qui tient le point de vente, ouvert le 25 juin à l’angle de la rue Marcellin-Fabre et de la rue Bories, de la boulangerie-pâtisserie familiale de Sanvensa. " Cela démarre bien ", note celui qui, avec son frère Sylvain, assure la continuité d’une entreprise familiale créée en 1930, avec à sa tête aujourd’hui leur père Jean-Luc. En face de cette boulangerie, la boutique d’artisans créateurs Kraft a aussi rouvert. Ce sera son troisième été.

 

Réagir