Circulation - Déplacements

Le train Aubrac vivra encore une année

  • Illustration
    Illustration - Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
La liaison entre Béziers et Neussargues, via l'Aveyron et la Lozère, est en sursis depuis deux ans. La SNCF et la Région ont trouvé un accord.

Le train Aubrac est toujours en sursis, mais l'échéance est désormais un peu plus lointaine. A la fin de l'année 2016, faute de rentabilité, la SNCF avait pensé arrêter cette ligne historique, jugée jusque là comme train d'équilibre du territoire. La liaison entre Béziers et Neussargues, faute d'investissements se retrouvait en danger. 

Après d'âpres discussions, la Région Occitanie, en plein dans ses états généraux du rail, avait obtenu une prolongation, assortie d'une phase d'expérimentation de deux ans. Celle-ci devait arriver à son terme à la fin de l'année 2018. 

L'exploitation durera jusqu'à la fin 2019

Selon les informations de Midi-Libre, la SNCF et la Région sont parvenues à un accord pour prolonger l'exploitation pour une année supplémentaire. Et donc assurer la circulation du train - qui ne fait actuellement qu'un aller-retour par jour - jusqu'à désormais la fin de l'année 2019. 

Depuis deux ans, la Région Occitanie, mais aussi son homologue Auvergne-Rhône-Alpes, ont investi plusieurs millions d'euros dans la réfection de la voie. Plusieurs piste pour une redynamisation sont sur le tapis. Il s'agit notamment de booster la fréquentation de certaines portions (Millau-Sévérac ; Béziers-Millau), par la mise en place de cadencements, qui permettraient notamment aux travailleurs de pouvoir le prendre. 

La Région et la SNCF travaillent également à la mise en place, sur la ligne, de rotations de train de ferroutage.

Réagir