Festival

Dès jeudi, l’Estivada met en scène le meilleur de l’Occitanie

  • Francis Cabrel (ici le 8 juillet aux Déferlantes d’Argelès) est demain en scène dès 20 h 15.L’Indépendant/Repro CP
    Francis Cabrel (ici le 8 juillet aux Déferlantes d’Argelès) est demain en scène dès 20 h 15.L’Indépendant/Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Durant trois jours, le festival estival de Rodez fait une place à la culture occitane sous toutes ses formes. Et cela commence jeudi après-midi.

Chanteurs, danseurs, musiciens, comédiens, conteurs, écrivains, conférenciers... Ils seront tous à pied d’œuvre dès jeudi après-midi pour cette nouvelle édition de l’Estivada promise à mettre à l’honneur la culture occitane sous toutes ses formes et surtout sa nécessaire transmission auprès de toutes les générations. Ce festival gratuit et familial, se déclinera en trois jours entre l’esplanade des Rutènes et la salle des fêtes, entre le cinéma, le jardin public et le centre culturel départemental.

Sur le thème éternel des troubadours et de leur héritage, l’Estivada fera la part belle aux spectacles et, surtout à l’accompagnement à la création. Les organisateurs (la Ville de Rodez en régie directe, avec Sarah Vidal et Francis Fournier en chef d’orchestre) ont ainsi souhaité libérer à cet accompagnement quelque 200 000 €. Et la création sera au cœur des réjouissances, avec en point d’orgue le spectacle inédit donné par Francis Cabrel dès jeudi soir.

Réagir