Stade Rodez Aveyron

Pas de challenge Vaquerin à Rodez : le ton monte entre la mairie et le club de rugby

  • L’an passé, environ 2 000 personnes avaient assisté au match du Challenge Vaquerin à Paul-Lignon (Archives CP)
    L’an passé, environ 2 000 personnes avaient assisté au match du Challenge Vaquerin à Paul-Lignon (Archives CP)
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Le club de rugby de Rodez voulait faire jouer deux matches le même jour, le 9 août à Paul-Lignon. La municipalité n’a pas voulu déroger à ses règles. Résultat : pas de challenge Vaquerin cette année dans la Préfecture.

L’été sera chaud. Entre la mairie et le club de rugby de Rodez, la température semble être sacrément montée ces dernières heures. En cause, la tenue d’un match du challenge Vaquerin sur le piton, initialement prévue le 10 août prochain, et, finalement, purement et simplement annulée ! Tentative d’explications.

Mardi matin, le programme officiel du challenge Vaquerin, tournoi de préparation auquel participent de nombreux clubs pros, est enfin sorti. Et surprise, pas de match prévu à Rodez, alors même que l’essai transformé l’été dernier avec quelque 2 000 spectateurs massés dans Paul-Lignon pour Castres - Sale avait fait dire au comité d’organisation qu’il reviendrait dès 2018. D’ailleurs, longtemps, Michel Laporte, un des organisateurs, y a cru. « C’était prévu le 10 août, explique-t-il. Il devait y avoir Montpellier probablement face à une province de l’hémisphère sud après le désistement d’un club français.»

Sauf que le SRA, qui co-organisait avec sa centaine de bénévoles, partage Paul-Lignon avec le club de football de la ville. Et ce même Raf a vu vendredi dernier son calendrier du championnat National lui proposer la réception de Cholet le... 10 août. Un obstacle qui n’en était pas totalement un, le challenge pouvant être avancé au jeudi 9.

« Fausse polémique » et communiqué

Sauf qu’en plus de Montpellier - Stormers, devait se disputer en lever de rideau le match SRA - Aurillac. Ce qui a contraint la municipalité, propriétaire du stade, à refuser la tenue des deux matches le 9 en plus de celui du 10, mais de proposer seulement une partie le jeudi. Un affront pour Jean-Paul Barriac, le président d’un SRA qui s’est fendu mardi d’un communiqué explicite et « renonçant à l’organisation de l’étape ruthénoise ». Extraits : « L’organisation d’une telle journée suppose une mobilisation exceptionnelle de très nombreux bénévoles [...] Cet effort de mobilisation n’est possible qu’avec une affiche complète, avec le match de gala certes, mais aussi la fête autour de la reprise de la saison du SRA. »

« C’est une fausse polémique !, se défend le maire Christian Teyssèdre, joint par nos soins. Notre rôle est de protéger la pelouse, avec comme priorité qu’elle soit en parfait état pour les matches de championnat de football et de rugby. Ce n’est pas nouveau : nous ne faisons jamais jouer deux matches le même jour. Nous avons des règles. On ne peut pas accepter de ne pas les respecter, ou il n’y a plus aucune règle pour personne. »

« Mais de quelles règles parle-t-il ?, rétorque Jean-Paul Barriac. Elles sont où ces règles ? Avant, ce n’était que l’hiver que le terrain était préservé. Et je rappelle que l’été dernier, il y a eu deux matches le même jour, Castres - Sale et le lever de rideau Rodez - Tarbes...» L’été sera chaud.

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

300 €

Au cœur de RODEZ agréable Studio à la décoration actuelle dans une petite c[...]

329 €

Appartement traversant de type 1 bis composé d'une entrée, d'une pièce prin[...]

152000 €

Dans le cœur historique de Rodez, au calme entre l'ancien évêché et la cath[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir