Plus qu’une semaine avant le lever de rideau

  • Fabien Austruy en pleine lecture du texte avec ses comédiens.                                    Carmen Royer
    Fabien Austruy en pleine lecture du texte avec ses comédiens. Carmen Royer
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’association Rutènes en Scène reprend du service à partir de mercredi prochain avec la pièce Palace mise en scène par Fabien Austruy.

À une semaine de la première représentation, comment se profile le spectacle ?

Nous sommes prêts, mais je suis très stressé. Il y a beaucoup de choses à gérer, dont l’équipe du spectacle qui est composée de quatre-vingts personnes, des comédiens aux couturières, en passant par les danseurs.

Quelles sont vos attentes vis-à-vis du spectacle ?

J’aimerais que le public soit conquis, qu’il soit enchanté par Palace. L’univers du spectacle change par rapport à celui de l’année dernière, il est plus léger. On est passé du dramatique, avec Fualdès, au comique.

D’ailleurs, pourquoi et comment la pièce de Jean-Michel Ribes (Palace) a-t-elle été choisie ?

C’est moi qui ai choisi la pièce. Le maire souhaitait que le spectacle de cet été soit comique, pour changer du côté dramatique de Fualdès. J’ai alors pensé à Jean-Michel Ribes et à Palace qui était une série télévisée dans les années 80.

L’idée était intéressante car elle s’articule autour de sketches, c’était aussi l’occasion de moderniser la série et de l’adapter à notre époque.

En tant que metteur en scène, comment se passe le travail avec les comédiens ?

Il se passe très bien, je fais tout mon possible pour les mettre en confiance. Dans le groupe, certains faisaient déjà partie de l’aventure Fualdès, et d’autres découvrent l’association et la scène. Le groupe a très rapidement intégré les nouveaux comédiens, et les a mis à l’aise pour qu’ils n’aient pas peur, même s’ils seront quand même sûrement stressés et impressionnés au moment où ils verront la scène et les gradins montés sur la place Foch.

Comment vivez-vous cette première grosse mise en scène, ce changement de responsabilités par rapport à l’année dernière ?

Ce n’a pas été facile de cumuler le rôle de metteur en scène et mon travail de professeur des écoles, c’était plutôt stressant mais avant tout un grand honneur. Je suis très fier de voir le spectacle évoluer, grandir, c’est en quelque sorte mon bébé, et là on est en phase d’accouchement.

Avez-vous déjà beaucoup de réservations pour les différentes représentations ?

Effectivement on a déjà un bon nombre de réservations, les intéressés doivent d’ailleurs se dépêcher car les places partent vite.

Comment résumeriez-vous le spectacle pour donner envie de venir à quelqu’un qui n’a pas l’habitude d’aller voir du théâtre ?

Je conseille à tous ceux qui ont envie de vivre des moments de joie dans le second degré de venir voir Palace. En quelques mots, la pièce se passe dans un hôtel de grand luxe où se succèdent toutes sortes de situations rocambolesques, mêlant danse hip-hop, théâtre, films et musiques électro composées pour l’occasion ; le tout fait par des acteurs locaux.

propos recueillis par margot pougenq

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

299 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - T1 rénové en centre ville [...]

564 €

LOCATION SANS AUCUN FRAIS D'AGENCE 3 Pièces situé sur le tour de ville à pr[...]

244 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Studio situé au pied de la c[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir