Vieilles Bielles de l’Aubrac

Les passionnés des vieilles mécaniques au rendez-vous

  • Une Donnet rare qui a toute une histoire.
    Une Donnet rare qui a toute une histoire.
Publié le / Modifié le S'abonner

En 2016 la première édition des festivals des Vieilles Bielles de l’Aubrac avait connu un joli succès. La seconde qui a mobilisé la grosse centaine d’adhérents et près d’une autre centaine de bénévoles a dépassé les espoirs des organisateurs.

Les exposants rentrés chez eux, barnums démontés, matériel rangé, après une bonne nuit de repos, Jean-Louis Poujouly, grand ordonnateur de l’événement aux côtés de son coprésident Claude Fougassiès ne pouvait cacher sa satisfaction. " Avec près de 140 voitures venues de tout le quart sud-ouest de la France, une centaine de traceurs, des motos, des camions, nous avons quasiment doublé le nombre de véhicules exposés et surtout accueilli des pièces aussi magnifiques que rares avec, comme toujours des collectionneurs passionnés. Sans oublier un public nombreux et souvent connaisseur ".

Sur le magnifique site des berges du Lot, face à l’emblématique Vieux-Palais, à l’ombre des platanes centenaires, les imposantes Rolls, les mythiques DS 21, Tractions ou Panhard cabriolet, la vaste Cadillac, le coupé Jaguar ou la Peugeot 403 cabriolet ont fait rêver les visiteurs. Les concours d’état de samedi matin, celui d’élégance de l’après-midi ont vu défiler des pièces particulièrement rares et toujours dans un état exceptionnel.

Comme l’incontournable B14 de Claude Neyrolles, une Delage B4 de 1922, une Ford Vedette construite à moins de 50 exemplaires, une Mattys de 1931, une Falcom de 1929... Des véhicules qui ont tous une histoire comme cette berline Donnet de 1929, coupée et transformée en utilitaire pour échapper à la réquisition probable des Allemands... Quant aux tracteurs, avec plus d’un siècle d’âge, certains remontaient aux prémices de la mécanisation agricole. Le tandem motorisé du jardinier a aussi fait grosse sensation.

Deux journées entre amis

Comme les organisateurs ont aussi le sens de l’accueil, des délégations (de volontaires) se sont vu proposer une excursiondécouverte vers les plus beaux villages de France de Saint-Côme-d’Olt, d’Estaing ou jusqu’au buron de Camejane sur l’Aubrac. Sans oublier le traditionnel aligot au menu. Aussi, pas étonnant que Dominique venu avec ses amis du club de Sury Auto Collection près d’Orléans avec sa Ford vedette sur le Rallye du Puy Mary Historique se fasse une grande joie de revenir sur cet événement " super bien organisé par un club particulièrement dynamique et sachant faire partager la passion des vieilles mécaniques ".

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

103000 €

ESPALION : Dans résidence jouissant de très bonnes prestations (piscine, ac[...]

290 €

Bel appartement très lumineux situé au 3ème étage d'une petite copropriété [...]

320 €

Appartement de type 2 situé dans un immeuble au pied du Pont vieux d'Espali[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir