Rodez était trop juste

  • Le Raf trop juste face à Montpellier.
    Le Raf trop juste face à Montpellier. Photo archives Centre Presse / Photo archives Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Face au MHSC (L1), le Raf a connu son premier revers et concédé les premiers buts de sa préparation estivale, ce vendredi soir à Mende.

Après la triangulaire face au TFC (L1, succès 1-0) et au Red Star (L2, 0-0), les nuls vierges face à Clermont (L2) et Bergerac (N2), les Ruthénois ont baissé pavillon, hier à Mende, face à un pensionnaire de L1, le Montpellier HSC (0-2).

Sous un ciel d’abord orageux puis sous un déluge de pluie après l’heure de jeu, les hommes de Laurent Peyrelade ont ainsi perdu pour la première fois depuis la reprise fin juin, encaissant au passage leurs deux premiers buts. Le tout à 15 jours de la reprise du championnat National, le 3 août à Lyon-Duchère. Il faut dire que la bande à Michel Der Zakarian avait à cœur de se racheter après une gifle reçue par Clermont, 4-0. Un penalty de Mbenza consécutif à une faute de Roche dans la surface et un but à bout portant de Sio ont suffi.

Évidemment, nous n’en sommes qu’à la préparation estivale, et ces matches-là ne veulent souvent pas dire grand-chose pour la suite de la saison. Mais à entendre les remarques du coach Peyrelade sur son banc, notamment en première période, il espérait mieux des siens hier. Impression confirmée durant l’après-match : « Il faut qu’on soit plus efficace, plus dur. On a été trop gentil, trop loin dans les duels. Il faut qu’on ait un peu plus de poids offensif.»

Tout en trouvant des circonstances atténuantes à ses hommes : « Après, il faut qu’on diminue progressivement les charges de travail, car là, on est vraiment fatigué, certains joueurs ont les jambes lourdes. »

Sans oublier une infirmerie bien garnie et l’attente d’au moins deux renforts supplémentaires. Un milieu gauche et un attaquant polyvalent, poste pour lequel Jérémy Mawatu était encore à l’essai hier, mais dont la pige au Raf ne devrait pas se poursuivre (« trop juste », selon Peyrelade). « Il reste du travail, mais ça, on le savait avant », a conclu le coach, alors que le dernier match de préparation est programmé pour vendredi prochain face à Villefranche. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir