Actu ciné

"Roulez jeunesse!": Eric Judor étonne en papa-poule

  • "Roulez Jeunesse", avec Eric Judor, se dévoile le 25 juillet au cinéma
    "Roulez Jeunesse", avec Eric Judor, se dévoile le 25 juillet au cinéma - Courtesy of Le Pacte
S'abonner Mis à jour le -- partages

(AFP) - Jusqu'ici cantonné à des films comiques, Eric Judor, humoriste et comédien populaire révélé par le duo Eric et Ramzy en 1994, offre une nouvelle palette de son registre en inattendu papa-poule dans "Roulez Jeunesse", en salles mercredi.

(AFP) - Jusqu'ici cantonné à des films comiques, Eric Judor, humoriste et comédien populaire révélé par le duo Eric et Ramzy en 1994, offre une nouvelle palette de son registre en inattendu papa-poule dans "Roulez Jeunesse", en salles mercredi.


Dans cette comédie qui tourne à la chronique sociale, entre rires et larmes, le personnage principal, Alex, célibataire insouciant de 42 ans, se laisse vivre aux crochets de sa mère qui dirige d'une main de fer un garage.

Avec une certaine nonchalance, Alex est chargé de secourir au volant d'une dépanneuse les automobilistes le long des routes du secteur. Un beau jour, il doit intervenir à la demande d'une jeune femme. Ils passent la nuit ensemble, chez elle. Au petit matin, la femme a disparu lui laissant trois jeunes enfants sur les bras.

Rattrapé par le sens des responsabilités, Alex fait face comme il peut. A l'écran, gags et gaffes s'enchaînent dans un bon esprit, mais petit-à-petit la situation se révèle finalement tragique. Eric Judor est touchant, livrant un jeu délicat et sensible, en harmonie avec ceux des jeunes acteurs qui campent les enfants.

Tout en assurant du mieux possible ses nouvelles responsabilités qui le plongent dans le monde réel, Alex, le dépanneur au cœur tendre, mène l'enquête pour retrouver la mère et comprendre pourquoi elle a abandonné ses enfants.

"Alex, c'est moi à 27 ans ! Je travaillais juste pour me payer de super vacances et le reste du temps, je vivais chez mes parents comme à l'hôtel. Je ne m'en faisais pas, jusqu'à ce qu'un événement vienne changer net ma vision des choses", confie Eric Judor dans les notes de production.

"Je crois beaucoup à ces micro-événements qui changent le cours d'une vie. Une seconde peut suffire à prendre une nouvelle direction", ajoute-t-il.

"Avec ce film, j'ai compris que je devais évoluer artistiquement. Je suis comme Alex: prêt à un nouveau départ. C'est la première fois que j'interprète un personnage que les événements affectent", souligne le comédien.

Pour le réalisateur Julien Guetta, dont c'est le premier film, "l'enjeu était de réussir à amener le spectateur sur un terrain auquel il ne s'attend pas".

"Je savais le virage difficile à négocier mais j'y tenais énormément. J'aime faire un cinéma divertissant mais profond, drôle mais sérieux, qui puisse mélanger drame et comédie", poursuit cet amoureux des comédies britanniques.

Source : Relaxnews

Réagir