Spectacle

L'émission Des racines et des ailes s’intéresse à Hier un village

  • L’équipe de " Des racines et des ailes " filmera, toute la semaine, l’équipe de bénévoles d’" Hier un village " dans ses préparatifs.
    L’équipe de " Des racines et des ailes " filmera, toute la semaine, l’équipe de bénévoles d’" Hier un village " dans ses préparatifs.
S'abonner Mis à jour le -- partages

Depuis vendredi, l’émission " Des racines et des ailes " a posé bagages à Decazeville pour un reportage diffusé en 2019 sur France 3.

L’équipe de tournage investira le village de Flagnac durant quelques jours jusqu’à la représentation du spectacle " Hier un village ", qui rassemble derrière elle chaque année près de 700 bénévoles.

C’est tôt le matin que l’équipe de techniciens, des habitants, s’affairent dans le petit village reconstitué pour mettre le foin en place, nettoyer les gélatines. Un autre bénévole repeint les décors lorsque les autres préparent les champs de blé. Le soir venu, un camion rejoindra le petit village de Flagnac depuis Toulouse pour livrer le dispositif de lumières.

Le village s’étend sur plus de 200 mètres de long, en face de gradins entièrement construits par l’équipe de bénévoles. " Le spectateur peut regarder la scène qu’il veut ", explique Christian Roques, président de l’association Hier un village. Ce que confirme un habitant de Port-d’Agrès, Jean-Pierre, connu ici pour être le sosie de Johnny qui revient chaque année au spectacle : " une année, j’y suis allé avec ma femme, j’ai vu le spectacle de manière totalement différente de l’année suivante où je regardais plus à droite, et où j’ai assisté à une autre scène à la Fernandel ", sourit-il.

Une nouvelle émission plus " sociétale "

Et si l’équipe de tournage s’est intéressée au village de Flagnac, c’est parce qu’elle propose désormais une nouvelle série d’émission, moins axée sur le patrimoine bâti, mais sur des sujets sociétaux. " Cette fois-ci, on va rechercher des histoires dans des villages où les gens se mobilisent pour maintenir une activité " explique Dominique Lenglart, réalisateur de l’émission.

Après avoir suivi un entrepreneur à l’origine de la société Laetis à Arvieu, ou un restaurateur à Argence à Aubrac, l’équipe s’intéresse de près au village de Flagnac, interpellée par l’énergie mise en œuvre par ses habitants, tout au long de l’année pour que ce spectacle exceptionnel puisse avoir lieu. " Ce sont des gens du coin qui font des choses, il y a une vraie entente entre la mairie et l’association ". Ils suivront ainsi, toute la semaine, les dessous du décor du spectacle. Un beau reportage qui sera diffusé en 2019 sur France 3.

Réagir