Littérature

« Le Fil bleu des jours », vision poétique des voyages

  • Alain Viguié et Maryline Costes étaient, jeudi matin, à la librairie La Folle Avoine où l’on peut se procurer l’ouvrage.
    Alain Viguié et Maryline Costes étaient, jeudi matin, à la librairie La Folle Avoine où l’on peut se procurer l’ouvrage.
S'abonner Mis à jour le -- partages

Alain Viguié, auteur villefranchois, vient de publier son troisième recueil. Il y exprime toute sa sensibilité. La couverture de son ouvrage est signée Maryline Costes.

Ouvrir côté manche

Tisser ensemble des mondes

En appui sur le fond de soi "

Ce court poème ouvre en grand les portes de la relation aux autres. C’est en tout cas la volonté de son auteur. Et il lui a confié une place de choix dans le recueil qu’il vient de publier. La dernière d’une liste qui compte trois cents textes. Comme pour laisser entrevoir une suite, dans un nouvel ouvrage à venir un jour.

Alain Viguié a besoin de taquiner la muse. Sans se mettre une quelconque pression. " Depuis l’enfance, j’ai toujours eu le goût d’écrire ", confie-t-il. Et ainsi naissent des poèmes, libres comme des voyageurs. C’est d’ailleurs sa vision poétique des voyages qu’il nous livre en ce début d’été dans Le Fil bleu des jours. Voyages lointains ou proches. Personnels ou partagés. " Ce recueil est un voyage vers la connaissance de son intérieur à la lumière du dehors… Au cœur de l’adolescence trouble, Alain Viguié entre dans le monde de ceux qui n’ont pas de nuits ", est-il écrit en quatrième de couverture.

Au fil des pages, l’auteur entraîne son lecteur dans son cheminement personnel, lui fait partager ses vers et ses rêves. Voyages jusqu’au bout du monde, comme dans le désert africain, mais aussi au pied de sa porte, à Villeneuve, à Saint-Salvadou, sur la place Notre-Dame…

Avec Le Fil bleu des jours, Alain Viguié signe son troisième ouvrage. Le précédent, " Haïku-Do " associait la poésie et la photographie par le prisme du judo, que l’auteur pratique avec constance. En 2011, il avait signé Les chemins des mondes. Déjà l’esprit du voyage.

Le Fil bleu des jours est publié dans la collection Poésie(s) chez l’Harmattan. Une référence dans le monde de l’édition, cette maison étant parmi les premières en France. Ce qui est une belle reconnaissance pour le poète Villefranchois.

L’éditeur a souhaité que le recueil d’Alain Viguié tende à un carnet de voyage. Et c’est là qu’est intervenue Maryline Costes, pour l’agencement du livre. Cette artiste villefranchoise multitalents (collage, dessin, peinture) au sens créatif développé a aussi réalisé la couverture. Elle en explique sa naissance : " Alain voulait un personnage. Il a consulté mon book et repéré un œil. À partir de là, nous avons construit un personnage féminin à deux. " Ce visage de femme Il s’insère dans un tissage de fils bleus. La couleur dont l’on retrouve le nom dans le titre. " Le bleu, c’est la couleur de la mémoire ", souligne Maryline Costes.

Le Fil bleu des jours offre bien un voyage dans les mémoires.

Réagir