C’est le moment de prendre la cathédrale de Rodez en photo !

  • CATHEDRALE
    CATHEDRALE Centre Presse / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Après trois ans de travaux, les échafaudages de la rue Salvaing ont été enlevés. De prochains seront installés à la fin de l’année sur la façade ouest...

Durant quelques jours, cela revêtait presque du miracle : il n’y avait plus un seul échafaudage sur le pourtour de la cathédrale Notre Dame. Les deniers érigés, ceux qui ont servi à la remise en état de la partie basse de la façade sud avaient été enlevés.

Dévoilant un mur refait avec de nouvelles gargouilles. Fruit d’un travail minutieux entrepris pendant trois ans par des ouvriers, notamment des tailleurs de pierre. On pouvait alors faire le tour de ce majestueux édifice sans avoir la vue obstruée par des constructions bien peu esthétiques.

Autant dire, donc, que c’est le moment où jamais pour observer de toute part ce vaisseau de pierre bâti entre le XIIIe et XVIe siècle. Et en prendre des photos. Car, c’est un miracle de courte durée qui est en train de se produire.

Sur la façade ouest à la fin de l’année

D’ores et déjà, un petit échafaudage a été érigé sur la façade nord pour une réfection de gouttière. Mais, surtout, à la fin de l’année, c’est la façade principale de la cathédrale, la façade ouest, celle donnant sur la place d’Armes, qui verra des tubes métalliques la recouvrir. De nouveaux travaux, et pas des moindres, vont en effet être engagés sur ce monument pour lequel, finalement le chantier est éternel.

Si le déroulé des travaux n’est pas aujourd’hui complètement finalisé, il s’agira notamment de consolider ce magnifique pan de mur qui porte le poids des siècles, avec sa non moins impressionnante rosace. Des travaux qui s’étaleront sur plusieurs mois, voire plusieurs années compte tenu de l’importance de ceux-ci. L’opportunité est d’autant plus importante à saisir, que des échafaudages vont également pousser à l’intérieur.

Tout d’abord dans la chapelle du Saint-Sépulcre qui sera, elle, confiée aux bons soins des artisans. Mais ensuite, en 2019, devrait être donné le coup d’envoi des grands travaux de réfection de l’intérieur. Sur l’impulsion de la municipalité qui veut faire de ce monument un véritable tout touristique dans la région.

C’est donc peu de dire que le monument le plus visité de la ville, le plus photographié aussi, est " bichonné ". Mais pour cela, des sacrifices sont nécessaires. L’installation d’échafaudages rarement esthétiques en fait partie...

Visite des parties basses et du clocher  durant tout l’été

Les membres des amis de la cathédrale proposent des visites guidées de la partie basse de la cathédrale tous les jours jusqu’au 31 août. Les horaires sont les suivants : 10 h 30, 11 h 00, 11 h 15, 14 h 30, 15 h 00, 15 h 30, 16 h 00, 16 h 30, 17 h 00 et 17 h 15, sauf le dimanche matin, sépultures, mariages. Ces visites sont gratuites.

Pour ce qui est du clocher, jusqu’au 24 août, des montées sont organisées par l’Office de tourisme, les lundis, mardis, mercredis (sauf 15 août), jeudis et vendredis à 10 h 00 ; les lundis, mardis, mercredis (sauf 15 août), jeudis et vendredis à 14 h 00 ; possibilité de visites supplémentaires à 16 h 00 (consulter l’office de tourisme). Durée de la visite : 1 h 30.

Tarifs : Adulte : 7 €, de 6 à 17 ans : 5 €, moins de 6 ans : gratuit

C’est le moment de prendre la cathédrale en photo ! Visite des parties basses et du clocher  durant tout l’été
C’est le moment de prendre la cathédrale en photo ! Visite des parties basses et du clocher durant tout l’été

Philippe Routhe
Voir les commentaires
Réagir