Art

Le marché des potiers de retour sur les berges du Lot

  • Le four nomade est chaud.
    Le four nomade est chaud.
  • L’allée ombragée et la fraîcheur du Lot ont été appréciées.
    L’allée ombragée et la fraîcheur du Lot ont été appréciées.
  • Des productions variées et de très grande qualité.
    Des productions variées et de très grande qualité.
  • L’allée ombragée et la fraîcheur du Lot ont été appréciées.
    L’allée ombragée et la fraîcheur du Lot ont été appréciées.
  • Des productions variées et de très grande qualité.
    Des productions variées et de très grande qualité.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Installée au quartier de la Grave toute la journée de vendredi, une trentaine de professionnels a proposé toute une série d’objets aussi variés que magnifiques.

Il ne faut pas se voiler la face. Si ce marché est d’abord pour les exposants une opération commerciale, comme le rappelait le Girondin David Anquetil pour la première fois à Espalion et multiple organisateur de marchés dans le Sud-Ouest, ces marchés sont aussi une formidable animation " clé en main " pour les collectivités. Si bien que bon nombre n’hésitent pas à faire un appel du pied amical aux organisateurs avec généralement quelques compensations d’encouragement à la clé.

Monique Vives, potière à Saint-Côme et porteuse de l’événement, avait fait le choix d’Espalion, délaissé depuis quatre ans. Elle voulait relancer le site historique de la Grave sur les berges du Lot face à l’emblématique Vieux Palais. Si au moment de compter la recette, certains se montraient relativement satisfaits pour un marché de reprise avec un après-midi plombé par la canicule, d’autres faisaient grise mine et mettaient en avant le manque de fléchage et de lisibilité (banderoles et panneaux non autorisés).

Un constat dont elle devra tenir compte pour la prochaine édition. La trentaine de professionnels venant de tout le grand Sud-Ouest a, comme la Millavoise Eliane Regimbeau, au moins apprécié le cadre et relevé la grande diversité et la haute qualité de la production proposée. Sans oublier la très intéressante animation autour de son four " nomade " de Thierry Breuvart, initiant aux secrets de l’émaillage et l’enfumage du raku, tout en maîtrisant la cuisson " du biscuit ".

L'immobilier à Espalion

46000 €

Situé à 2 pas du coeur de ville d'Espalion, dans une copropriété recherchée[...]

81000 €

Sur la commune d'Espalion et dans un village classé, maison en pierre entiè[...]

189000 €

Sur un parcelle de 518 m² entièrement cloturée et proche du centre ville d'[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir