Santé

Les noyades en augmentation en 2018

  • Elizaveta Galitckaia/shutterstock.com
    Elizaveta Galitckaia/shutterstock.com - destinationsante.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Le nombre de noyades est en augmentation par rapport à la même période en 2015. C’est ce que révèlent les dernières données de l’enquête NOYADES 2018 publiées par Santé publique France. La proportion de décès reste stable.

Au total, 1 139 noyades ont été recensées en France entre le 1er juin et le 26 juillet 2018 par l’enquête NOYADES 2018. Un chiffre en augmentation, par rapport à la même période de l’année 2015. En effet, 661 accidents de ce type avaient été rapportés cette année-là. En matière de décès dus à ces noyades, les données sont plus stables. Ainsi, 251 décès ont été signalés cette année, contre 253 il y a 3 ans.

La tendance est identique pour les noyades accidentelles chez les enfants de moins de 6 ans (143 contre 110). Tout comme pour ce qui concerne les décès (12 contre 14).

La prévention avant tout

Pour éviter la survenue de ces drames, il est essentiel de mettre en œuvre les mesures adéquates de prévention, en fonction des âges. Ainsi, « pour les enfants, une surveillance constante et rapprochée est indispensable », rappelle Santé publique France. « Aucun dispositif de sécurité ne remplace votre vigilance, même dans des lieux de baignade surveillée. Un enfant peut se noyer sans bruit, en moins de trois minutes, dans vingt centimètres d’eau. » Par ailleurs, « en groupe, il est conseillé de désigner un seul adulte responsable de la surveillance ».

Les adultes doivent être prudents pour eux-mêmes également. Les seniors notamment sont souvent victimes de noyades. Pensez à « respecter les zones de baignade surveillées et à vous renseigner sur l’état de la mer et des courants », recommande Santé publique France. « Tenez compte de votre condition physique et de votre état de santé avant d’aller nager. » Enfin, « le risque de malaise est d’autant plus grand si l’eau est froide ou après une longue exposition au soleil ».

Fortes chaleurs : comment se protéger ?

Source : Destination Santé

Réagir