Gastronomie

Quentin Bourdy lance le marathon de la tête de veau

  • Le week-end prochain, Quentin et Noémie seront sur le pont avec leur tête de veau à la Une.
    Le week-end prochain, Quentin et Noémie seront sur le pont avec leur tête de veau à la Une. CP - CP
Publié le / Modifié le S'abonner
Plat emblématique de l’Univers, la tête de veau prend un coup de jeune avec Quentin Bourdy qui, dimanche prochain, organise une journée de dégustation non-stop.

Des idées et des envies de créations culinaires, Quentin Bourdy n’en manque pas. En dépit des crocs-en-jambe de la vie, il maintient le cap d’une créativité gourmande à toute épreuve, allant bien au-delà de ses deux tables de la place de la République.

Mais comme tout un chacun, normalement constitué, il fait partie de ceux qui n’oublient pas leurs racines. Celles qui vont au plus profond de la terre pour amarrer solidement le futur.

Les siennes, ils les retrouvent aussi dans les plats mythiques mitonnés par son grand-père Jacques dans l’esprit auberge de l’Univers d’hier.
À commencer par la célèbre tête de veau que les sommités toulousaines venaient déguster jusque dans les années 1990 ventre à terre en se pourléchant les babines durant tout le trajet.

Plat emblématique de la maison

Aussi, lorsque Commerces en bastide commença à plancher sur le projet de « Balade gourmande » adossé à la semaine « Bastifolies » qui débute demain, pas question pour le jeune chef de passer à côté de l’engagement qui est le sien dans sa ville.

« Un de mes collègues et ami, Sébastien Gach, de Ségur, organise régulièrement des matinées autour des ris d’agneau et il m’a donné l’idée d’en faire de même chez nous à Villefranche avec la tête de veau, plat emblématique de la maison », explique-t-il, comme pour débroussailler le terrain.

La « balade gourmande en bastide », pointant le bout de son nez,
Quentin a sauté sur l’occasion pour proposer une formule « brunch » comme on dit de l’autre côté de la Manche ou de l’Atlantique, c’est selon.

« On sent une vraie demande »

Ainsi dimanche prochain 12 août, de 9 heures à 13 heures, autour d’un menu unique (salade agrémentée de dérivés du canard, tête de veau et tiramisu à la fouace), il lance une sorte de marathon de quatre heures élevant la tête de veau à la sauce Univers au rang d’incontournable de la gastronomie. Si la formule prend, une certitude, il ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

« On sent une vraie demande pour les plats traditionnels, en particulier depuis que l’on n’ouvre plus le dimanche, et les gens viennent à l’Univers avec cette envie de plats traditionnels », opine-t-il.

Dimanche prochain, les deux niveaux de restauration seront ouverts pour « que la maison vive autour de quelque chose de festif ». Il sait que, déjà, des clients ont prévu de faire plus de deux heures de route pour être de la partie et vivre cette ambiance.
Bon sang ne saurait mentir !

Il est prudent de réserver au 05 65 45 15 63.
 

L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

99000 €

Dans un quartier calme, maison de ville de 89 m² avec 2 entrées. Une donnan[...]

108000 €

Maison de ville T5 , de 124 m² à rénover, ainsi qu'une dépendance comprenan[...]

77000 €

Maison de ville sur 3 niveaux. Au 1er étage, 1 cuisine de 17 m² ouverte sur[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir