Culture et Loisirs

Les danses et cultures du monde gagnent le Sud-Aveyron 

  • Les danses et cultures du monde gagnent le Sud-Aveyron 
Publié le / Modifié le S'abonner
Le festival folklorique international change de nom et ouvre ses horizons.

Une volonté de dépoussiérer le festival et l’image qui lui colle à la peau, de l’inscrire dans l’air du temps. Après 62 éditions, le Festival folklorique international du Rouergue devient, pour sa 63e, le Festival du Rouergue - Cultures du monde. « Le folklore a une image vieillotte, nous le savons, et parfois même repoussante », concède le président depuis deux ans, Vincent Vergnes. Nouveaux logos, nouvelle communication, nouvel élan : les 150 bénévoles reviennent reboostés.

Dès aujourd’hui, ils envoient sur les routes de tout le département, et même jusqu’à Meyrueis et Cajarc, quelque 450 danseurs venus du monde entier, mais également issus de formations folkloriques locales. Au-delà des habitués que sont les Polonais et les Roumains, de nouvelles nationalités pointent au programme : on notera la présence de troupes taïwanaises, mais aussi nicaraguayennes, togolaises, sud-africaines, mexicaines ou encore colombiennes.

En rebaptisant le festival, nous nous ouvrons aussi à de nouvelles danses : par exemple, les Colombiens que nous faisons venir sont très reconnus pour leur salsa », ajoute le président.

Parmi les danseurs internationaux, beaucoup pratiquent le folklore dans le cadre de leur cursus universitaire, abaissant ainsi considérablement la moyenne d’âge des danseurs, exceptionnellement jeune pour ce Festival du Rouergue.

Et s’ils ont dû jongler jusqu’au dernier moment avec des considérations diplomatiques, pouvant bloquer la venue de certains groupes, les organisateurs sont fin prêts. La fête peut commencer. Le festival folklorique international change de nom et ouvre ses horizons.
 

Réagir