Sociéte

Plan canicule à Rodez : un dispositif pour aider les plus vulnérables

  • - PIXROD
S'abonner Mis à jour le -- partages
Les 70 ans et plus, inscrits sur la liste du plan canicule, font l’objet d’une vigilance particulière de la part de la police municipale et du CCAS. Ce matin encore, la police municipale a relancé les appels pour l’ensemble des 300 inscrits.

Les services municipaux ont activé dès vendredi matin le plan canicule, l’Aveyron étant placé dès jeudi soir en vigilance orange. Ce plan, destiné à prévenir les risques de la chaleur et de la déshydratation chez les personnes les plus vulnérables, est piloté par le directeur de la police municipale, Pascal Filoé, avec l’appui des équipes du Centre communal d’action sociale (CCAS).

Inscrits sur une liste

Chaque année, en se basant sur les listes électorales et les fiches d’état civil, la Ville répertorie toutes les personnes de 70 ans et plus, sujettes par définition à subir les effets de la canicule, qu’elles soient ou non isolées et résidant sur la commune. Un courrier leur est alors envoyé pour leur proposer de s’inscrire sur la liste des personnes à surveiller et accompagner. En fait, cet accompagnement consiste à prendre régulièrement de leurs nouvelles durant l’épisode caniculaire.

Répondre à l’appel

300 personnes se sont inscrites ainsi à ce registre. Et dès vendredi matin, la police municipale les a appelées, l’une après l’autre, pour vérifier leur présence à domicile en bonne santé, leurs besoins éventuels et leur prodiguer des conseils. Seules trois d’entre elles n’ont pas répondu et les policiers municipaux se sont aussitôt rendu à leur domicile et ont conduit une enquête de voisinage.

Heureusement, celles-ci s’étaient absentées de leur domicile ont pu rapidement donner de leurs (bonnes) nouvelles. Ce matin encore, la police municipale a relancé les appels pour l’ensemble des 300 inscrits. Et il en sera de même, régulièrement, tant que Rodez comme le département resteront placés sous vigilance canicule.

Eau et ventilos

La ruée vers les bouteilles d’eau est toujours prévisible en été et les magasins ont bien constitué leurs stocks. C’est un peu différent pour les ventilateurs : difficile d’en trouver. Monoprix a ainsi été « dévalisé ». Et hier matin, Nadia, jeune mère de famille, était heureuse d’avoir pris l’avant dernier, après avoir fait tout le week-end le tour des grandes surfaces. « Je mets devant le ventilateur des bouteilles d’eau congelées, cela me fait comme un climatiseur ! », indique cette résidente d’un dernier étage où il fait près de 28° à l’intérieur...

Réagir