Actu ciné

Un milliard de dollars pour la plateforme de vidéos courtes du co-créateur de DreamWorks

  • Co-fondateur de DreamWorks en 1994 avec Steven Spielberg et David Geffen, Jeffrey Katzenberg en a fait un studio majeur, avec notamment la saga "Shrek".
    Co-fondateur de DreamWorks en 1994 avec Steven Spielberg et David Geffen, Jeffrey Katzenberg en a fait un studio majeur, avec notamment la saga "Shrek". - AFP PHOTO/ MAX NASH
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Le co-fondateur du studio d'animation DreamWorks, Jeffrey Katzenberg, prépare le lancement d'une nouvelle plateforme payante dédiée aux vidéos courtes après être parvenu à s'assurer un milliard de dollars de financements auprès d'investisseurs prestigieux.

(AFP) - Le co-fondateur du studio d'animation DreamWorks, Jeffrey Katzenberg, prépare le lancement d'une nouvelle plateforme payante dédiée aux vidéos courtes après être parvenu à s'assurer un milliard de dollars de financements auprès d'investisseurs prestigieux.


Les plus grands studios de Hollywood --Disney, 21st Century Fox, MGM, Sony Pictures et Warner-- figurent parmi les investisseurs du projet NewTV, le nom provisoire de la plateforme, a annoncé mardi WndrCo, la société de Jeffrey Katzenberg.

Co-fondateur de DreamWorks en 1994 avec Steven Spielberg et David Geffen, le New-Yorkais en a fait un studio majeur, avec notamment la saga "Shrek".

Précédemment, il avait contribué à transformer le studio Disney qu'il dirigeait, présidant à plusieurs succès comme "La Belle et la Bête", "Aladdin" ou "Le Roi Lion" avant de quitter le groupe en 1994.

A 67 ans, il s'est associé avec l'ancienne PDG d'eBay (1998-2008) et de Hewlett-Packard (2011-2017) Meg Whitman, qui doit prendre la direction opérationnelle de NewTV.

M. Katzenberg prendra en charge les contenus.

Les deux axes principaux de la plateforme sont la priorité aux supports mobiles, le smartphone en premier lieu, et le choix de contenus vidéos de format court, de dix minutes au plus.

Jusqu'ici, aucune plateforme n'est parvenue à monétiser ces formats courts autrement que par la publicité, le marché étant inondé, gratuitement, par des acteurs comme YouTube et Facebook.

Lors d'un entretien à la chaîne CNBC, Meg Whitman a indiqué que les studios qui avaient investi dans le projet voulaient "fournir du contenu à cette plateforme" car les formats courts sont "un secteur de croissance pour eux".

Pour elle, le marché est "énorme" dans la mesure où deux milliards de personnes passent, chaque jour, une heure en moyenne à regarder des vidéos sur leur smartphone.

Pour mettre au point une plateforme optimisée pour un usage sur téléphone mobile, NewTV a conclu un partenariat avec le géant chinois de la vente en ligne Alibaba.

Meg Whitman a indiqué que le lancement de NewTV était prévu pour Noël 2019.

Source : Relaxnews

Réagir