Santé

Ce que révèle la couleur de nos selles

  • Ce que révèle la couleur de nos selles
    - destinationsante.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Plusieurs facteurs peuvent influer sur la couleur de nos selles. Cela va de ce que nous mangeons, aux manifestations de certaines pathologies. Après être passé aux toilettes, il peut donc être utile de jeter un œil dans la cuvette. Cela peut vous amener à demander un avis médical.

« Lors d’une défécation typique, environ 75 % du volume des selles est composé d’eau », explique la Société canadienne de recherche intestinale. « Les 25 % restant consistent en un mélange de différentes substances, notamment de bactéries mortes et vivantes, de débris d’aliments, de particules d’aliments non digérées provenant habituellement d’aliments fibreux. »

Pourquoi les selles changent de couleur ?

Plusieurs facteurs peuvent influencer le contenu des selles y compris « la diète, les médicaments, les suppléments et la présence d’une maladie, d’une infection ou d’un trouble gastro-intestinal ». Passons donc en revue les différentes couleurs et leur possible signification :

– BRUNES : Les selles idéales, d’un brun moyen, sont longues, lisses et molles et sont éliminées du corps avec peu ou pas d’effort. Cette couleur est due à « la présence de bile et de bilirubine, produit résultant de la décomposition de cellules rouges mortes dans les intestins », précise la Société canadienne de recherche intestinale ;

– NOIRES : Cette couleur doit vous amener à consulter. « Il peut s’agir d’un signe de saignement interne provenant d’une partie supérieure du tube digestif. Demander un avis, surtout si les selles ont une odeur nauséabonde et qu’elles ont l’aspect du goudron. Il y a cependant plusieurs causes bénignes de selles noires, comme une supplémentation en fer ou encore l’ingestion d’aliments foncés (réglisse…) » ;

– ROUGES ou BORDEAUX : Cela peut venir d’un saignement dans la partie inférieure du tube digestif. Celui-ci « peut résulter d’une maladie inflammatoire de l’intestin, d’une diverticulite, d’hémorroïdes, de fissures, de polypes ou de cancer colorectal ». Mais cela peut aussi vouloir dire que vous avez consommé trop d’aliments riches en pigments rouges (tomates…) ;

– ORANGES : Les aliments riches en bêtacarotène (carottes, melon, poivron…) peuvent donner cette teinte ;

– JAUNES, BRUNES PALES, GRISES : Une diarrhée jaune vive peut signaler la présence d’une affection. « Des selles jaunes ou pâles peuvent résulter de la diminution de la production de sels biliaires puisque les selles brunes normales prennent leur couleur en décomposant la bile. Des selles pâles (jaunes ou grises) peuvent signaler un problème au niveau du foie ou de la vésicule biliaire. Il faut donc consulter votre médecin si elles sont fréquentes » ;

– VERTES : Oui il peut arriver que vos selles prennent cette teinte. Cette dernière résulte le plus souvent de la consommation de grandes quantités d’aliments verts tels que des légumes verts à feuilles.

Soins beauté : les aliments ‘cosmétiques’

Source : Destination Santé

Réagir