Santé

Valsartan : les réponses à toutes vos questions

  • Valsartan : les réponses à toutes vos questions
    - destinationsante.com
S'abonner Mis à jour le -- partages
Pour informer au maximum les patients sur le rappel de médicaments à base de Valsartan, l’ANSM vient de mettre en ligne un questions/réponses. Vous saurez tout sur ces spécialités notamment indiquées dans la prise en charge de l’hypertension artérielle.

Suite à la détection d’une impureté NDMA* dans plusieurs spécialités à base de Valsartan, un rappel a été organisé à l’échelle mondiale. Pour informer les patients, l’ANSM a mis en place un numéro vert** le 24 juillet.

Aujourd’hui l’agence publie un questions/réponses accessibles en un clic en bas de page. Un document également disponible en pharmacie.

Produits par le fabricant chinois Zhejiang Huahai Pharmaceutical, ces médicaments sont indiqués dans la prise en charge de l’hypertension artérielle, de l’insuffisance cardiaque et après un infarctus du myocarde récent. Les fabricants Rundu Pharma et Tianyu Pharm ont aussi rapporté la présence de substances cancérogènes.

Pas d’interruption de traitement sans avis médical

« Il n’existe pas de risque aigu pour les patients lié à ce défaut de qualité », rappelle l’ANSM. « En revanche, le risque d’arrêt brutal d’un tel traitement est réel (poussées hypertensives, décompensations cardiaques, accidents neurologiques).»

En conséquence, « les patients ne doivent en aucun cas arrêter d’eux-mêmes leur traitement. En cas de doute, les patients doivent se rapprocher de leur pharmacien ou leur médecin ».

A noter : le NDMA est considéré comme cancérogène probable pour l’Homme en cas d’exposition prolongée. Mais à ce jour, « il est encore trop tôt pour se prononcer sur le risque de cancer associé à cette substance. Une étude menée par l’EMA est en cours à ce sujet », expliquait l’ANSM ce 24 juillet.

* N-nitrosodiméthylamine
* 0.800.97.14.03 accessible gratuitement du lundi au vendredi de 9h à 19h

Contre la malnutrition et les retards de croissance, l’option lait

Source : Destination Santé

Réagir