Eau

Pénurie d'eau : deux fermes font appel au syndicat du Larzac

  • Depuis fin mai, Alain Alla alimente a coups de citernes de 5 000 lle réservoir d’eau des fermes.
    Depuis fin mai, Alain Alla alimente a coups de citernes de 5 000 lle réservoir d’eau des fermes.
Publié le / Modifié le S'abonner

Le syndicat de l’eau du Larzac fournira de 40 000 litres d’eau aux agriculteurs.

La pompe du forage qui alimente deux fermes et trois habitations sur les hauteurs de la commune de Creissels a pris la foudre à la fin du mois de mai. Depuis, Alain Alla, retraité à la ferme de la Bouissière, fait le plein du réservoir commun quotidiennement à l’aide de sa cuve de 5 000 l.

Le forage, réalisé en 1983, est relié à la ferme des Aussedats, les Gaec des Agacous, Bouissans et Ternesque. La réparation de la pompe, qui se trouve à 230 m sous terre, prenant plus de temps que prévu et l’inquiétude de pénurie d’eau grandissant, Marie-Line Pineda et Céline Alla ont fait, début août, une demande d’aide au SIAEPL, syndicat intercommunal d’adduction d’eau potable du Larzac.

" On s’est entendus avec la commune de Creissels pour faire face à cette demande ", explique Christophe Laborie, président du syndicat. " Pour le moment on fait marcher la légendaire solidarité Larzac ", poursuit-il, espérant que l’opération de réparation de la pompe prévue la semaine prochaine soit salvatrice. En attendant, 40 000 l d’eau potable, seront livrés à l’aide d’un camion de collecte de lait et d’une borne à incendie située à proximité du grand réservoir. " Cela fait deux mois que je charrie de l’eau, et je commence à me demander comment ça va être si ce n’est pas réparé pour cet hiver. Ça fait beaucoup de tracas ", sourit Alain Alla, visiblement soulagé.

Réagir