Quilles de 8

Fournier (Gabriac) n’a pas tremblé

  • De très beaux vainqueurs  et de valeureux finalistes (seniors, jeunes et féminines) pour la coupe de France  jeudi soir tard à Espalion. Rui Dos Santos
    De très beaux vainqueurs et de valeureux finalistes (seniors, jeunes et féminines) pour la coupe de France jeudi soir tard à Espalion. Rui Dos Santos
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Jeudi, 22 h 50. Robert Prat est le dernier à jouer. L’emblématique capitaine de Montpellier connaît l’enjeu de son coup à 20 mètres. Il doit faire, au minimum, un 6 pour que son équipe inscrive son nom au palmarès de la coupe de France de quilles au huit. Au pire un 5 pour continuer à rêver avec un passage par le rabat pour départager les deux finalistes. Dans un silence de cathédrale - le public de cette discipline est connaisseur et respectueux - , il a dû se contenter d’un 3 !

C’est donc Gabriac, composé de Christophe Fournier, Benoît Girou, Daniel Rozière et Christophe Clamens, qui a décroché le très convoité trophée, 190-188, sur les terrains extérieurs d’Espalion puisque la pluie a épargné le dernier événement de la saison. Lauréate en 2016 et 2017, la quadrette de Denis Guibert (SA Paris) a échoué dès les quarts contre d’autres Parisiens.

Tenante du titre, Adeline Tardieu (Saint-Christophe) a remis le couvert. Après avoir disputé la quasi totalité de la saison avec sa partenaire habituelle Victoria Marragou, après avoir pris la 5e place du championnat de France par équipes, dimanche au Trauc, associée à Ghislaine Lacroux, c’est avec sa mère Véronique qu’elle a inscrit son nom au palmarès de la coupe de France féminine. Et, comme l’an dernier, Saint-Christophe est venu à bout d’une doublette de frangines de la SA Paris. Non pas Valérie et Joëlle Besombes mais Coralie et éloïse Mas. Les deux sœurs, originaires de Lassouts, ont longtemps résisté avant de céder 97-84.

Chez les jeunes, après avoir sorti, respectivement, Magrin (cadets) 93-88 et Saint-Amans (juniors) 93-87, Florian Sasso et Adrien Neyrolles (Bozouls, juniors) et Aimeric Laur et Baptiste Cayla (SA Paris, juniors) ont offert une belle finale. Après un joli bras de fer, le trophée est revenu aux Bozoulais sur le score de 96 à 88.

Pour les écoles de quilles, la lutte a été serrée avec les cinq premiers en six quilles : 1. Céleste Carrière (Laguiole, poussin) 46, 2. Théo Fournier (Lassouts, benjamin) 45, 3. Antoine Imbert (Huparlac, benjamin) 42, 4. Maëva Galera (Comps, poussine) 41, 5. Jade Dijols (Florentin, benjamine) 40, 6. Romain Miquel (Senouillac, benjamin) 31. r.d.s.

Réagir