Rodez Aveyron Football

Ugo Bonnet : « J’ai les boules ! »

  • Secoué par le capitaine  de Cholet, Kévin Malaga, Ugo Bonnet a tout donné sur le front de l’attaque de Rodez, trouvant les montants à deux reprises. En vain !  Jean-Louis Bories
    Secoué par le capitaine de Cholet, Kévin Malaga, Ugo Bonnet a tout donné sur le front de l’attaque de Rodez, trouvant les montants à deux reprises. En vain ! Jean-Louis Bories
S'abonner Mis à jour le -- partages

Associé à Dorian Caddy, l’attaquant ruthénois âgé de 25 ans n’a pas digéré ses deux tentatives qui ont trouvé le montant gauche de Théo Guivarch et surtout la défaite de son équipe à domicile contre Cholet (1-0) malgré de belles intentions.

La ligne droite est le chemin le plus rapide entre deux points. Ugo Bonnet a souvent fait sienne cette formule mathématique... Pas de fioriture, course directe. C’est également sans prendre de gants que l’attaquant ruthénois a analysé à chaud la défaite de sa formation (1-0) contre Cholet, vendredi soir au stade Paul-Lignon, dans le cadre de la 2e journée de National.

" J’ai les boules !, a lâché celui qui avait égalisé une semaine plus tôt à Lyon-Duchère. Pour moi certes mais surtout pour l’équipe. J’ai du mal à m’en remettre car il y avait la place pour décrocher au minimum le nul ". Il s’en veut personnellement car deux de ses tentatives, chaque fois sur un centre au cordeau de Jérémy Mellot, ont heurté le montant gauche de Théo Guivarch. Sur une tête (37e), puis sur une reprise du droit (54e). IL s’est même procuré une troisième grosse occasion mais il aurait fallu qu’il chausse deux pointures de plus pour couper un nouveau cavier de son latéral droit (73e).

Quelques minutes après le coup de sifflet final, il pestait donc contre lui mais il regrettait aussi les points laissés en route, surtout à domicile. " Dans l’ensemble, on fait un bon match, a-t-il analysé. On a eu le ballon, on a construit de belles phases de jeu et on s’est créé des opportunités. Plus que d’habitude ". Même s’il n’oublie pas " le problème récurrent des coups de pied arrêtés " à l’origine des trois buts encaissés en deux matches. " Battu mais pas abattu ", Ugo Bonnet est tourné vers la prochaine journée...

 

Réagir