Agriculture

Les Jeunes agriculteurs de l'Aveyron font leur com’ ce week-end

  • Les 18 et 19 août, les JA seront sur le pont, à Layoule.
    Les 18 et 19 août, les JA seront sur le pont, à Layoule. PIXROD - PIXROD
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Pour la troisième année consécutive, ils organisent les samedi 18 et dimanche 19 août leur opération de communication " Sous les pavés, les prés ".

Si les agriculteurs viennent à Rodez plage, ce n’est pas pour faire bronzette. Mais bel et bien pour " communiquer " sur leur métier. Pendant deux jours, ils vont tout mettre en œuvre, avec la bonne humeur et la motivation qui les caractérisent, pour aller à la rencontre des citadins. Leur principale " cible ". " On veut communiquer sur l’alimentation, celle qui se retrouve dans leur assiette, échanger avec eux sur ce qui est produit en Aveyron, la manière dont cela est produit... et balayer aussi quelques idées reçues ", lance Anthony Quintard, le président des Jeunes Agriculteurs de l’Aveyron.

Pour la troisième année, ces derniers vont donc investir les bords de l’Aveyron, à Layoule, avec des animaux, un tas d’animations et de quoi déguster de bons produits locaux.

Burger aveyronnais

" Là aussi, nous voulons faire passer le message. Nous voulons faire les efforts que l’on nous demande, mais pour cela, il faut consommer local, français ", lance le jeune agriculteur, pour lequel, la nécessité d’aller à la rencontre des consommateurs n’a jamais été aussi importante.

Le bilan des deux précédentes éditions ne leur suggère pas le contraire. " Il faut entendre ce que l’on n’entend des gens que nous croisons. Ils ne savent plus ce qu’il se passe dans nos fermes ", glisse Romain Déléris. Une manière de dire qu’il n’y a pas que les Parisiens qu’il faut railler quand ils fréquentent le Salon de l’agriculture. " C’est aussi pour cela que nous avons décidé de ne plus organiser d’événements agricoles qui n’intéressaient que des agriculteurs ", commentent-ils. " Et cet événement, sous les pavés les prés, nous l’avons créé afin qu’il soit le mieux adapté à Rodez plage. "

L’an passé, ce sont près de 4 000 personnes, jeunes ou moins, qui ont croisé les agriculteurs. Que ce soit devant un " burger 100 % aveyronnais ", un aligot-saucisse, une glace artisanale, au sein de la mini-ferme, ou au travers des six défis " du p’tit fermier ". " Notre but étant de créer un échange à chaque instant, avec l’enfant, mais aussi ses parents ", insiste Anthony Quintard.

Offrir une belle image du secteur agricole, " qui a un défi colossal à relever pour le renouvellement des générations dans les quinze années à venir ", et montrer " que l’on peut bien vivre de l’agriculture ", fait aussi partie des missions que se sont imposées les JA. Et dans la bonne humeur. Les " Minions " de paille ne traduisent pas autre chose !

Réagir