Un Aveyronnais condamné à payer 150 € pour ne pas avoir retiré des affiches

  • Régis Najac et ses 150 chèques de un euro de soutien.
    Régis Najac et ses 150 chèques de un euro de soutien. AURORE CROS
Publié le , mis à jour

En mai dernier à Najac,on célébrait la fête à Macron. Régis Najac a reçu début juillet une facture de 150 € du Trésor Public pour « non retrait d’affiche et de banderole ». Il est parvenu à récolter 150 chèques d’un euro symbolique pour le soutenir.

L’initiative des Najacois avait été saluée par François Ruffin, rédacteur en chef du grinçant Fakir et député France Insoumise célèbre pour son documentaire césarisé, « Merci Patron ! ». Mais si celle-ci a beaucoup plu à François Ruffin, elle semble faire des émules dans le petit village de 700 habitants. Régis Najac, coutelier najacois avait participé en musique à la manifestation, déguisé en trader du CAC 40.

Quelques mois plus tard, il reçoit une facture adressée par le Trésor Public, signée de l’adjoint au maire de Najac, Paul Martin avec pour objet « nettoyage par le personnel communal des affiches et banderoles posées sur bâtiment et espace public (kiosque) » en date du 28 mai. Régis Najac soutient n’avoir jamais placardé sur les murs ces affiches, n’étant pas non plus à l’origine de la manifestation. Il dénonce « un abus de pouvoir » de la part du maire Raymond Rebellac, qui de son côté, n’a pas souhaité répondre à nos sollicitations. Régis Najac a donc fait opposition aux impôts, écrivant au préfet et au sous-préfet de l’Aveyron. Il a déposé une plainte. L’affaire est désormais entre les mains du Tribunal administratif de Toulouse.

150 chèques de 1€ pour le soutenir

« Ce sont des méthodes arbitraires et inadmissibles. Ce n’est pas normal que la facture soit envoyée à une seule personne, c’est un collectif qui a organisé cette manifestation », opine le coutelier par ailleurs vice-président de l’office de tourisme et dont l’atelier se situe… à quelques pas de la mairie. Le Najacois a préféré utiliser l’humour en réponse de ce courrier. Grâce à un appel lancé sur Facebook, un comité de soutien s’est mis en place : 150 personnes lui ont envoyé des chèques de 1 euro symbolique pour payer la facture.

Des Najacois en majorité, mais aussi des Marseillais, des gens de Dijon, Auch, de partout en France grâce à un appel au don lancé sur les réseaux sociaux.

Vendredi matin, le Najacois a invité les habitants à l’accompagner à la mairie pour expliquer son action au maire croisé en coup de vent, qui s’est dit « trop occupé » pour le recevoir.

Affaire à suivre.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Najac

278000 €

Sur les hauteurs de Najac, dans un cadre sublime avec vue dégagée exception[...]

234000 €

Maison ancienne rénovée dans un village populaire avec toutes commodités y [...]

695000 €

Maison isolée au bord du lac de 4 chambres rénovée au plus haut niveau. La [...]

Toutes les annonces immobilières de Najac
Réagir