Castelnau-Pégayrols

Panneau pocket : une application pour informer

  • En ouvrant Panneau Pocket, l’utilisateur obtient des informations utiles sur sa ville.
    En ouvrant Panneau Pocket, l’utilisateur obtient des informations utiles sur sa ville.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Deux communes du Sud-Aveyron ont déjà commencé à utiliser le panneau pocket.

Un clic à la mairie et les habitants de Castelnau-Pégayrols reçoivent une notification sur leurs téléphones. Depuis un mois et demi, le village a révolutionné son système d’information en s’abonnant à Panneau Pocket. « C’est une façon de faire de l’info auprès des habitants et de leur simplifier la vie », explique le maire, Christian Trémolières. Si la mairie a un message à faire passer, elle l’écrit et le publie sur l’application. À ce moment-là, les habitants, qui ont téléchargé l’application gratuite sur leur smartphone et ajouté Castelnau-Pégayrols en favoris, reçoivent une notification.

L’info communalesur smartphone

La version 2.0 du panneau d’information placé à l’entrée des villes. Sur la commune, « les gens sont tellement éparpillés qu’ils ne passeraient pas devant ce genre de panneau », précise le maire. Cette application peut s’avérer salvatrice en cas de vigilance orange canicule ou d’alerte orage. Mais pour qui ? Si le but est de « toucher les gens assez rapidement », selon M. Trémolières, il est difficile d’estimer le nombre de personnes qui utilisent l’application. Castelnau-Pégayrols compte 340 habitants, mais combien ont un smartphone ? Et combien ont téléchargé l’application ? Ces chiffres ne sont pas mis à disposition par Panneau Pocket.

Le seul indicateur que détient le maire est le nombre de visiteurs des panneaux virtuels de sa commune par jour ou par mois. Au maximum, le compteur est monté à seize visiteurs en une journée. Pour louer les services de l’application, la mairie débourse 160 € par an. Une petite somme, qui semble nécessaire pour que les habitants de la commune aient un accès égal à l’information.

Inspiration de Saint-Rome-de-Cernon

L’idée n’est pas venue toute seule à Christian Trémolières. C’est le maire de Saint-Rome-de-Cernon, Pierre Pantanella, qui lui a soufflé l’idée. Il a lui-même découvert cette application lors d’une réunion de l’Association des maires ruraux de France (AMRF), courant 2017, à Lyon. Les développeurs de Panneau Pocket étaient présents à cette réunion pour présenter leur service. « Cette application est idéale pour nos petites communes », pense le maire de Saint-Rome-de-Cernon. Grâce à l’adhésion de la commune à l’AMRF, elle bénéficie d’une réduction tarifaire et l’application ne lui coûte que 130 € par an.

« À l’origine, on a pris cette adhésion pour notre Plan communal de sauvegarde (PCS) », précise Christiane Acaro, adjointe au maire. Le PCS sert à prévoir la gestion de tous les risques qu’encourt la commune. Comme les incendies, les inondations, les risques sismiques et même les attentats. Dans ce cadre, l’application permet d’avertir les habitants plus efficacement que son ancêtre le tocsin. Outre les alertes en cas de danger ou de sinistre, la mairie peut diffuser des informations comme la fermeture de la bibliothèque municipale pendant tout le mois d’août ou les horaires d’ouverture de l’exposition du Club photo du Saint-Affricain. Le maire semble confiant quant à la fréquentation de l’application par ses concitoyens : « les gens m’en parlent et ils sont contents. » Son adjointe complète : « Je pense qu’on touche une majorité de personnes. » Mais rien n’est sûr, faute de statistique précise.

Clémentine Sabrié / Midi Libre MIllau
Voir les commentaires
L'immobilier à Castelnau-Pégayrols

530000 €

Edifié en position dominante, ce mas en pierre du XIXème siècle bénéficie d[...]

148000 €

A vendre, à seulement 20 km de Millau, dans ce très joli village médieval, [...]

Toutes les annonces immobilières de Castelnau-Pégayrols
Réagir