George Lee Moore vit une passion avec Rodez depuis 30 ans

  • George Lee Moore vit  depuis 30 ans une passion avec Rodez
    George Lee Moore vit depuis 30 ans une passion avec Rodez PIXROD
Publié le

Poète, musicien, professeur de philosophie à New York, George Lee Moore clame aujourd’hui son amour pour Rodez qu’il fréquente, tous les étés, depuis près de 30 ans. Si la ville a changé, les Ruthénois qu’il a pu rencontrer l’enchantent toujours autant.

En apparence décousues, les discussions avec George Lee Moore sont en réalité reliée par un mince fil. Derrière son regard d’un bleu vif, son air rêveur, on entrevoit ses passions pour la littérature, la philosophie, la musique, New York, la France, Paris et Rodez.

Tous les étés, depuis maintenant trente ans, il revient en pèlerinage en Aveyron. Il y retrouve ses amis, ses connaissances, cet univers qui lui apporte tant. George Lee Moore est venu en 1988 pour la première fois, à la faveur de sa rencontre avec celle qu’il allait épouser. Jusqu’à son divorce, qu’avec notre département il n’aura par contre jamais voulu consommer.

En trente années passées en Aveyron, au rythme de plusieurs semaines chaque été, ce natif de Detroit a vu la ville de Rodez évoluer. " Le musée Soulages a changé beaucoup de choses, confie-t-il. Mais la ville est finalement restée la même. Comme le centre d’une époque bien plus ancienne, où un certain mode de vie existe toujours. "

L’environnement change mais les gens restent. " Ma rencontre avec le guitariste Manu Drillin restera comme un moment exceptionnel. C’est un guitariste de grand talent qui mérite d’être plus connu. "

Au cours de la conversation, il évoquera aussi ses discussions avec Jean Digot, poète del’Occitan, qui lui a fait découvrir un autre univers. à plusieurs reprises, George Lee Moore s’est produit, guitare à la main, sur des scènes aveyronnaises. Mais également à Berlin, Amsterdam ou Paris. Et bien sûr New York. Cette ville-monde " où l’énergie se dégage à chaque coin de rues ". " J’ai besoin de ça, de cette sensation, glisse-t-il. Et puis ma vie et mon travail sont là-bas. Je suis professeur de philosophie à la School of visual arts à Manhattan. " Finalement, George Lee Moore n’a jamais choisi. New York, Rodez, la musique, la poésie, la philosophie. " Je me nourris de tout ça, c’est essentiel dans ma vie. Et puis, tous ces domaines, ces univers sont pour moi liés ", poursuit-il.

George Lee Moore paraît insaisissable. Et ce fil que l’on peut avoir parfois du mal à saisir nous conduit vers un personnage à la profondeur insondable mais à la richesse infinie.

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

305 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Jolie duplex situé en coeur[...]

260 €

RODEZ/ PARC SAINT JOSEPH - A 2 minutes de Bourran : Appartement studio, de [...]

300 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Très agréable studio en coe[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?