Rodez Aveyron féminin

Football : c’est l’heure de la reprise pour les féminines du Raf

  • C’est l’heure de la reprise !
    C’est l’heure de la reprise !
Publié le / Modifié le S'abonner

Le championnat de D1F reprend ses droits ce samedi. Après un été riche en mouvements, Rodez va renouer avec la compétition demain, en Charente, par un match à Soyaux (14 h 30).

La période estivale a vu un changement d’entraîneur intervenir. L’ancienne joueuse Sabrina Viguier, qui était jusqu’alors adjointe, a pris les rênes de l’équipe en remplacement de Grégory Mleko, qui n’aura donc passé qu’une seule année dans l’Aveyron. Le groupe a quant à lui été profondément remodelé puisque la défense a vu partir nombre de ses titulaires (Fanny Hoarau et Ekaterina Tyryshkina à Guingamp, Raquel Infante à Logroño), tandis que Julie Niphon a pris sa retraite et Gloria Mabomba fait ses valises pour Yzeure. Des départs compensés par les arrivées de Sarah Chalabi (Yzeure), Suzy Morin (Guingamp), Anaïs Bichon (Lyon), Kim Cazeau (Albi), Léonie Fleury (Soyaux) et Laëtitia Philippe (Montpellier). Un recrutement moins " à la dernière minute " et moins international que l’an passé, ce qui devrait faciliter l’intégration des arrivantes.

En ce qui concerne le championnat, il ne devrait pas échapper à l’une des "grosses cylindrées", qui ont tendance à pousser dehors les équipes historiques. Albi, relégué, peut en témoigner, et les Ruthénoises, qui se sont offert quelques sueurs froides l’an passé, en flirtant avec la zone rouge tout au long de la saison, ont bien failli accompagner l’équipe tarnaise dans l’ascenseur. Elles devront se méfier des promus, Metz et Dijon, qui ne viendront pas pour jouer les faire-valoir, en témoigne leur recrutement, à l’image de celui de Kenza Dali (Lyon), internationale française, par le club de Côte-d’Or.

Réception de Lyon fin septembre

Rodez devra donc prendre des points le plus rapidement possible pour éviter de revivre une saison comme la précédente. Son calendrier est plus abordable que l’an passé puisqu’après avoir affronté Soyaux, donc, il recevra Bordeaux, avant un déplacement dans le Nord, à Lille, et la réception des Guingampaises. Le plus dur viendra ensuite, avec un deuxième match consécutif à domicile, face à Lyon, le 29 septembre. Il faudra donc vite engranger des unités et déjà s’offrir un matelas de sécurité pour aborder les périodes délicates sans trop de pression. La réception de Lyon, champion de France et d’Europe en titre et vainqueur des douze derniers championnats, constituera encore une fois LE temps fort de la saison, et toutes les joueuses espèrent jouer dans un stade Paul-Lignon rempli.

Un exploit durant cette saison est-il possible ? Dur à dire. Certes, l’équipe est belle sur le papier, mais cette année encore, on devrait assister à un championnat à deux vitesses. Des équipes comme Lyon, Montpellier ou Paris sont clairement au-dessus des autres et leur marquer un but, ou mieux, prendre un point face à elles, semble relever du fantasme… Mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué et tout le monde, supporters comme joueuses, peut se prendre à rêver !

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Rodez

14000 €

RODEZ - Quartier IUFM - Garage d'environ 12 m²Situé à quelques minutes à pi[...]

471 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Un sas d'entrée avec placard[...]

359 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Hall d'entrée, une pièce pri[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir