Football : Rodez veut se servir de Marignane pour décoller

  • Se servir de Marignane pour décoller
    Se servir de Marignane pour décoller
Publié le

Les Ruthénois, opposés à Marignane-Gignac, l’une des équipes promues, ce vendredi soir à Paul-Lignon (20 h), veulent mettre ce match à domicile à profit pour débloquer leur compteur de victoires.

Pour la première fois depuis le début de la saison, Rodez va être opposé, ce soir, à l’un des nouveaux pensionnaires de National, Marignane-Gignac en l’occurrence. Un adversaire méconnu, comme l’a avoué sans ambages Amiran Sanaia, mais qui pourrait bien rapidement se révéler à lui, en agissant à la façon d’un miroir et en renvoyant le défenseur ruthénois et ses partenaires à la saison passée, lorsqu’ils étaient dans la même situation que les joueurs des Bouches-du-Rhône et qu’ils avaient profité des premières journées de championnat et de l’effet de surprise pour accrocher ou faire trébucher toutes les formations auxquelles ils avaient été opposés.

" C’est une équipe qui va être dans la lignée de celle de Sannois : âpre et même rugueuse de temps en temps, a annoncé Laurent Peyrelade, l’entraîneur du Raf. De toute façon, on sait que tous les matches sont durs, serrés en National, que l’équipe en face s’appelle Villefranche, Marignane, Tours ou Laval. Depuis le début, il n’y en a pas une seule qui ait gagné ses trois matches et en matière de buts marqués, si l’on compare avec les autres championnats, le nôtre est clairement le parent pauvre. "

Peyrelade : " On est en train de construire quelque chose "

S’il s’attend donc à des similitudes avec la rencontre de vendredi dernier dans le Val d’Oise (0-0), l’ancien attaquant espère que celle de ce soir apportera son lot de différences témoignant, de la part de son groupe, d’une progression dans différents domaines.

" Face à Sannois, on sortait d’une défaite douloureuse (1-0 à domicile contre Cholet, NDLR), d’une rencontre au cours de laquelle on avait eu beaucoup de situations mais où l’on n’avait pas fait preuve d’efficacité, et là, on y était arrivés sur le plan défensif. Maintenant, il faut que cette efficacité se retrouve dans les deux surfaces de réparation ", a détaillé Peyrelade, déterminé à ouvrir le compteur de succès (" J’ai une de ces envies de gagner… C’est un truc de psychopathe "), ce qui passe, selon lui, par la réunion en un seul match du contenu de ceux disputés à Lyon-Duchère (2-2) et contre l’ESSG.

" On est en train de construire quelque chose, d’ouvrir un chemin, une voie. On a eu de très belles opportunités contre Sannois mais nos joueurs ne se connaissent pas encore. Offensivement, on ne sait pas où l’autre va être ni ce qu’il va faire. ça nécessite du temps, de répéter les choses à l’entraînement. L’an dernier, elles étaient acquises. Les joueurs de devant allaient beaucoup moins vite mais gagnaient en anticipation. Cette année, on fait “en fonction de” alors que l’an dernier, on faisait “avant” ; c’est différent. Quand on a des situations comme celles de vendredi dernier, il faut que l’on soit capables de punir l’équipe en face. On doit faire preuve de plus d’exigence et de précision ", a-t-il expliqué, tout en se montrant rassurant. " Les mecs sont intelligents et travaillent, a-t-il glissé. Nos principes sont en place, il faut maintenant les rendre efficaces et les faire durer. "

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

680 €

Place Emma Calvé. Appartement de type 3, dans résidence sécurisée, avec asc[...]

585 €

LOCATION APPARTEMENT T2 RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - T2 MEUBLE OFFRANT DE T[...]

379 €

LOCATION APPARTEMENT SANS FRAIS D AGENCE - T1Bis avec très belle vue proche[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?