Aveyron : le nombre de logements vacants en augmentation dans les aires urbaines

  • Decazeville subit de plein fouet la déprise démographique.
    Decazeville subit de plein fouet la déprise démographique. Photo Joel Born - Centre Presse Aveyron
Publié le

Près de 10 000 logements sont vacants dans les quatre principales aires urbaines aveyronnaises, dont plus de 4 400 à Rodez et plus de 2 200 à Decazeville. Le phénomène s’est accentué, ces dernières années, à Decazeville et Villefranche.

La majorité des agglomérations de la région Occitanie sont confrontées à un parc important de logements vacants. Les chiffres, dévoilés dans une récente étude de l'INSEE, évalue à près de 10 000 logements inoccupés dans les quatre principales aires urbaines aveyronnaises : : 4 413 dans l’aire urbaine de Rodez, 2 243 dans celle de Decazeville, 1 676 à Millau et 1 638 à Villefranche-de-Rouergue.

La vacance des logements est ainsi un des marqueurs de la perte de dynamisme et de rayonnement de nombreuses villes.

Déprise démographique et vacance de logements vont souvent de pair. Le département compte un exemple significatif avec Decazeville et son aire urbaine, particulièrement touchées.

L'intégralité de l'article à lire dans notre édition du mardi 29 août

Joel Born
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?