Entretien avec Cédric Villani, en visite à Conques et à Rodez

  • Entretien avec Cédric Villani, en visite à Conques et à Rodez
Publié le , mis à jour
Joël Born

Le célèbre mathématicien député LREM anime une conférence, ce soir à Conques. Demain matin à Rodez, il rencontrera des étudiants, ingénieurs et chefs d’entreprises

Le village de Conques reçoit aujourd’hui un hôte de marque en la personne de Cédric Villani. À l’invitation du Centre de documentation historique et du Centre européen, le célèbre mathématicien de 44 ans, couronné notamment de la médaille Fields, l’équivalent du Prix Nobel, animera, ce soir à partir de 20 h 45, une conférence sur les idées nouvelles et illuminations d’hier et d’aujourd’hui. Ces « éclairs dans la nuit », ainsi que les qualifiait Henri Poincaré, dont Cédric Villani a présidé l’Institut de 2009 à 2017, jusqu’à son élection comme député de l’Essonne. 

Après Conques, un site qu’il aura le plaisir de découvrir pour la première fois, bien qu’il possède quelques attaches aveyronnaises sur laquelle il ne souhaite pas s’étendre, l’auteur du Théorème vivant sera reçu, vendredi matin, à l’IUT de Rodez, à l’initiative notamment de son collègue député de la République en marche, Stéphane Mazars. Cédric Villani rencontrera notamment des élèves et enseignants de l’établissement ainsi que des élèves de la classe préparatoire en mathématiques du lycée Foch, avant de donner une conférence (sur invitation) sur l’intelligence artificielle au service de l’entreprise, devant un parterre de chefs d’entreprises et d’ingénieurs aveyronnais.

Entre deux rendez-vous, et malgré un emploi du temps serré, ce brillant universitaire, originaire de Brive, qui a enseigné et donné des conférences dans le monde entier, a aimablement accepté de répondre à nos questions. En toute simplicité.


Comment avez-vous franchi le pas pour entrer en politique ?

Je crois qu’on a davantage besoin de profils comme le mien qui viennent apporter leur expérience. Je le vois tous les jours. C’est extrêmement utile. C’est un enrichissement pour l’Assemblée. C’est aussi pour cela que j’ai travaillé sur de nombreux sujets. J’y suis allé dans un contexte de grand chaos. Dans le programme de Macron, il y avait des éléments qui résonnaient avec mes propres opinions dont l’Europe, pour laquelle je milite depuis 2010, à travers notamment l’Academia Europaea.

Que peut apporter l’intelligence artificielle à un département comme l’Aveyron ?

C’est un vecteur de désenclavement avec toutes sortes d’outils. L’intelligence artificielle viendra faciliter l’inclusion dans certains programmes d’aide. Cela va révolutionner les transports. C’est tout un ensemble de choses, y compris dans un contexte rural comme l’Aveyron. On la retrouve de plus en plus dans l’agriculture, pour l’aide à la décision, ou dans la médecine à distance, ce qui permet de lutter contre les déserts médicaux. Il faut remplacer les tâches les plus systématiques, les plus mécaniques et développer l’aide entre humains.

La recherche est un peu un parent pauvre en France. Vous avez d’ailleurs signé plusieurs tribunes sur ce sujet...

Ce n’est pas le pire mais ce n’est pas le meilleur. La recherche a grand besoin d’être soutenue. Il y a eu un effort dans le dernier budget, en particulier pour la coopération internationale. Il faut continuer. Il y a de grands enjeux de recherche. L’une des premières actions sera la création de laboratoires d’intelligence artificielle interdisciplinaires pour lequel le gouvernement a lancé les appels à projet. Il y en aura cinq en France et Toulouse figure parmi les favoris.

De nombreux jeunes se détournent des maths. Comment leur redonner le goût des matières scientifiques ?

Il faut redonner de la confiance à la discipline mathématique. Retrouver le goût de l’effort, de la rigueur. C’est un combat de compétitivité qui se joue aussi dans les salles de cours, avec un enseignement de qualité.

On vous a surnommé la Lady Gaga des maths. Votre look, c’est votre côté provocateur ?

C’est mon look depuis 25 ans. Je n’en dirai pas plus et je n’ai pas l’intention d’en changer.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?