Accident mortel de Maleville : la conductrice relaxée

  • Accident mortel de Maleville : la conductrice relaxée
Publié le , mis à jour

L’accident a coûté la vie, le 7 août 2017 à Maleville, à un motard lotois âgé de 60 ans

Mercredi, la conductrice du véhicule impliquée dans l'accident ayant coûté la vie, le 7 août 2017 à Maleville, à un motard lotois, était entendue par le tribunal de Rodez, poursuivie pour « homicide involontaire par conducteur de véhicule à moteur ».

Née en 1970, la femme résidant à Maleville a eu l’occasion de revenir sur cette dramatique journée et les circonstances qui ont conduit au décès du motard, fraîchement retraité.

De retour de chez sa fille qui réside à Montbazens, elle emprunte la départementale 1, suivie par deux véhicules. Elle actionne son clignotant avant de ralentir (« je roulais à 15 ou 20 km/h », affirmera-t-elle) pour tourner à gauche, s’engage et se retrouve violemment percutée par le deux-roues.

Le conducteur, éjecté, sera retrouvé dans un bois jouxtant la route, inanimé aux côtés de son casque ; son décès sera constaté à 21 heures par un médecin villefranchois. Les différents contrôles effectués ont permis de constater que la conductrice n’avait consommé ni alcool, ni stupéfiants, et que son véhicule, passé au contrôle technique trois semaines auparavant, ne présentait aucun défaut.

« Il s’agit d’un accident »

Plusieurs témoignages seront reçus par la gendarmerie. Notamment celui de la personne qui conduisait l’un des véhicules suivant la Clio de la prévenue, qui affirmera que le « clignotant a été actionné assez tôt », que la conductrice « avait commencé à tourner » et que la moto « semblait rouler un peu vite ». Les analyses réalisées feront état d’une vitesse comprise entre 90 et 112 km/h.
« Il s’agit d’un accident, quelque chose d’impromptu maîtrisé ni par les uns, ni par les autres », déclarera le procureur de la République dans ses réquisitions.

La défense de la prévenue, évoquant une « situation tragique lourde de conséquences », mettra en avant que la conductrice a pris « toutes les précautions nécessaires ».

Après en avoir délibéré, le tribunal décidera de relaxer la conductrice, prenant en considération les éléments de l’enquête. « Aucune faute ne peut vous être reprochée », a déclaré la présidente.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Maleville

251000 €

A 10 minutes de Villefranche, situation dominante et vue imprenable pour ce[...]

85000 €

Charmant corps de ferme situé au bord de la départementale à rénover entièr[...]

39000 €

A 40 kms de l'aéroport de Rodez, à 15 kms de l'hôpital de Villefranche-de-R[...]

Toutes les annonces immobilières de Maleville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?