Villefranche-de-Rouergue

Enquête autour du monastère de la chartreuse

  • Le jeu-enquête sur la Chartreuse est le fruit d’un travail partenarial entre l’Office de tourisme et l’association des Bastides du Rouergue.
    Le jeu-enquête sur la Chartreuse est le fruit d’un travail partenarial entre l’Office de tourisme et l’association des Bastides du Rouergue. DDM- GUY LABRO - DDM- GUY LABRO
Publié le / Modifié le S'abonner
Qui a volé la relique de Saint Bruno ?  Une énigme que vous pourrez tenter de résoudre lors des journées du Patrimoine. Un « Cluedo » qui vise à mieux faire connaître le monument.

La relique de Saint Bruno a été volée à la chartreuse Saint-Sauveur. Branle-bas de combat. Qui a commis le forfait, pour quelle raison et comment ? Le sacristain du monastère lance l’enquête. Cinq suspects sont identifiés, leur portrait dressé et leur emploi du temps passé au peigne fin.

Découvrirez-vous le coupable ? C’est là, en effet, un jeu, sur le modèle du « Cluedo », proposé pour les journées du Patrimoine du week-end prochain. Tous ceux qui souhaitent y participer (en famille ou entre amis) peuvent se rendre à la chartreuse samedi 15 et dimanche 16 septembre, le matin (avant 10 h 30).

Ils auront toutes les explications nécessaires pour tenter de retrouver la précieuse relique et l’auteur du vol, commis en l’an 1513, à l’issue d’une bonne heure de recherches et de réflexion. « C’est un jeu d’enquête intelligent, à faire sérieusement », soulignent ses concepteurs, en l’occurrence l’office de tourisme et l’Association des bastides du Rouergue. 

« Mystère à la chartreuse », fruit d’un travail partenarial remarquable, avait été présenté au printemps dernier, en début de saison touristique. Depuis, une nouvelle version a été peaufinée et scénarisée pour ces journées du Patrimoine, dont le thème est « Le Patrimoine partagé ». Bien entendu, ce « Cluedo » vise à faire découvrir toutes les richesses de la chartreuse Saint-Sauveur. 
« C’est un moyen pour permettre aux visiteurs de s’approprier l’histoire du monument, de passer partout », confirme Christophe Évrard, animateur de l’architecture et du patrimoine des bastides du Rouergue. 

« L’objectif est de faire découvrir le lieu et le patrimoine par le jeu », appuie Véronique Gratuze, directrice de l’office de tourisme.
Comme un vrai enquêteur, le participant doit bien ouvrir l’œil et aiguiser son sens de l’observation. 

À l’issue du parcours, il aura appris beaucoup de choses sur l’histoire d’un monument emblématique de la ville. Tout en s’amusant. Après les journées du Patrimoine, il est prévu, au mois d’octobre, une journée avec des étudiants. Et lors des vacances d’automne, ce sont des scolaires qui vont mener l’enquête.

Réagir