Rodez Aveyron féminin

Les filles du Raf ne veulent pas perdre le Nord

  • Laurie Cance et les Ruthénoises retrouvent leur pelouse du stade Paul-Lignon cet après-midi, quinze jours après avoir chuté à Soyaux (3-1) en ouverture du championnat.
    Laurie Cance et les Ruthénoises retrouvent leur pelouse du stade Paul-Lignon cet après-midi, quinze jours après avoir chuté à Soyaux (3-1) en ouverture du championnat.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Face à Lille cet après-midi (14 h 30) au stade Paul-Lignon, les Ruthénoises tenteront de se reprendre après un match d’ouverture perdu à Soyaux (3-1) il y a 15 jours. Une rencontre face à un concurrent direct au maintien déjà importante.

Un faux départ, oui. Deux, cela ferait désordre. Les Ruthénoises sont donc attendues de pied ferme cet après-midi rue Vieussens, face à un concurrent direct au maintien en D1F, Lille, lui aussi battu d’entrée (0-8 face à Lyon) il y a quinze jours.

« On a raté notre entrée en matière, a confirmé l’entraîneur aveyronnaise Sabrina Viguier, revenant ensuite sur les raisons de ce revers 3-1 à Soyaux. On a eu des manques en termes de détermination, techniquement et physiquement. » Un constat amer qui ne l’inquiète néanmoins pas plus que cela. « On a travaillé depuis pour corriger tout cela. » L’ancienne joueuse lyonnaise compte également « sur Paul-Lignon et (son) public » pour aider ses protégées : « Je sais qu’elles s’y sentent chez elles et que cela les pousse. »

Pas de hiérarchie dans le but

Mais face à Flavie Lemaitre et ses partenaires, les Lilloises vendront chèrement leur peau. Viguier : « C’est une équipe comme Soyaux avec qui on va jouer le maintien cette saison. Une formation costaude physiquement. » Pour tenter de remporter les trois premiers points de la saison, la coach rouergate dispose de l’intégralité de son groupe, les blessées de longue date en moins. Et dans cet effectif, les deux gardiennes, Déborah Garcia et Lætitia Philippe, peuvent prétendre à jouer aujourd’hui. « Il n’y a pas de hiérarchie », confirme Viguier alors que lors du premier match Laetitia Philippe, appelée à nouveau depuis chez les Bleues, avait été alignée.


Le groupe : Philippe, Garcia- Austry, Banuta, Bodain, Bonet, Cance, Cauderlier, Cazeau, Chalabi, De Sousa, Ginestet, Guitard, Lemaitre, Noiran, Saunier.

Réagir