Les chasseurs de Trémouilles sur la piste du sanglier

  • Les sociétaires de Trémouilles effectuent une mission de repérage en vue d'une éventuelle battue.
    Les sociétaires de Trémouilles effectuent une mission de repérage en vue d'une éventuelle battue. Photo J.M. - CPA / Photo J.M. - CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La chasse a démarré hier en Aveyron. À Trémouilles, une poignée de passionnés a effectué des repérages en matinée. Afin de détecter la présence de sangliers sur le domaine communal.

La rentrée s’est faite en douceur pour les chasseurs aveyronnais. Lancée depuis hier pour plusieurs espèces, l’ouverture 2018 n’est pourtant pas la plus attendue. La faute à un temps plus qu’estival, marquée d’une extrême douceur et de pluies assez rares sur le territoire. Une conjonction d’éléments qui ne satisfait guère les passionnés de la première heure.

Sur les hauteurs du Lévezou, à Trémouilles, les quelque 70 sociétaires démarrent cette saison la mine un peu déconfite. Henry Fabre, ancien président de l’association, une quarantaine d’années d’expérience, ne trépigne pas d’impatience : « Avec le peu de précipitations qu’il y a eu, ça risque d’être compliqué de trouver des sangliers. » 

Des sols secs peu propices au repérage, étape indispensable pour savoir où se terrent les sangliers sur les 3 000 hectares appartenant à la société de chasse de la commune, avant une éventuelle battue.

 

L'intégralité de l'article à retrouver dans notre édition du lundi 10 septembre

Jérémy Mouffok
Voir les commentaires
Réagir