Stade Rodez Aveyron

Roulement ruthénois à Castanet

  • Nicolas Tachat, ballon en mains, est le seul avant ruthénois aligné d’entrée aujourd’hui et qui a débuté dimanche dernier.
    Nicolas Tachat, ballon en mains, est le seul avant ruthénois aligné d’entrée aujourd’hui et qui a débuté dimanche dernier. Photo Jean-Louis Bories - CPA / Photo Jean-Louis Bories - CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
C’est avec une équipe largement remaniée par rapport à dimanche dernier que le SRA se rend aujourd’hui (15 h) à Castanet.

Malgré la défaite à la maison 30-36 face à Blagnac dimanche dernier en ouverture du championnat, les promesses de jeu ont été réelles du côté du Stade Rodez Aveyron. Du coup, à la lecture de la composition du XV de départ concocté par l’entraîneur Arnaud Vercruysse et qui ira affronter Castanet cet après-midi (15 heures), on avait de quoi être légèrement déboussolé. Dix changements au total, avec notamment un huit de devant renouvelé à 90 %, dans lequel seul le N°8 Nicolas Tachat reste en place.

« Il y a une réelle volonté de mettre en place un turnover, oui », indique le technicien. Mais l’origine de ce choix n’est pas répressive. Elle est au contraire préventive. « On est sur un bloc de quatre matches consécutifs. C’est la seule fois que cela se présentera cette saison. On veut éviter au maximum les blessures. »

Au-delà de ça, ce renouvellement s’explique aussi par l’envie du staff de « donner du temps de jeu équilibré » à chaque d’élément. « Il y a une vraie volonté d’impliquer un maximum de joueurs, détaille Vercruysse. On est au début de saison, je veux éviter de verrouiller l’équipe et ainsi de prendre le risque de voir des gars lâcher. » Quitte visiblement à prendre davantage de temps pour mettre en place des automatismes entre les joueurs.

Incertitudes en face

Ce SRA 2018-2019 mise de toute façon beaucoup sur le collectif. Au sens large. D’ailleurs, « la semaine de travail a été très studieuse, témoigne l’ancien demi-de-mêlée. Comme depuis le début, il y a beaucoup d’implication. » De l’implication et du travail. « On a insisté sur ce qui nous a fait défaut : le replacement défensif. »

Une préparation de match lors de laquelle le staff aveyronnais s’est concentré d’abord sur ses hommes et leurs principes, en laissant de côté, ou presque, l’adversaire haut-garonnais. « Comme chaque année, il y a de toute façon beaucoup d’incertitudes (quand on affronte les Castanéens, NDLR). Ils ont encore enregistré l’arrivée de joueurs cette semaine. L’équipe devrait afficher un visage différent de celui qu’elle a présenté à Fleurance dimanche dernier (succès 13-16, NDLR)

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir