Culture et Loisirs

Millau s'apprête à trembler en recevant le salon du roman noir

  • L’équipe, particulièrement dynamique, ne manque pas d’inspiration dramatique.
    L’équipe, particulièrement dynamique, ne manque pas d’inspiration dramatique.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Le vin sera également mis à l'honneur dans ce tout nouveau festival...

 

"Les polars et le vin, sont les deux plaisirs de la vie ! ", résume simplement Paule Haminat, présidente de l’association. Cette passion l’a menée à lancer, il y a un an, l’idée de ce festival du roman noir, à Millau. Le thème séduit immédiatement ses proches et ses ami(e) s, mais aussi toutes les instances et associations approchées pour développer l’idée. " On est parti de rien et on a vraiment eu un accueil favorable à chaque fois que l’on a présenté le projet. Aujourd’hui, on est vraiment très fiers, le programme a de la gueule ! ", se réjouit-elle.

Cinquante bénévoles

Ce week-end, 50 bénévoles feront tourner le QG du festival qui s’installe dans la médiathèque et sur l’esplanade François-Mitterrand. L’enthousiasme de l’équipe est palpable et communicatif à la présentation du programme. Effectivement riche et copieux, celui-ci n’est pas sans rappeler la fringale que provoque souvent la plongée dans cet univers noir qui cumule les qualités addictives. (lire ci-dessous) Suspense, tension, passage à l’acte, trahison, mais aussi psychologie, Histoire, sociologie sont les mamelles qui nourrissent le enquêtes palpitantes de ce genre littéraire.

" Le polar, c’est une maladie "

" Le polar c’est une maladie ", commente Rachid, le conjoint de Paule. " C’est une passion assez dévorante qui ouvre le regard sur la noirceur de la société et qui reflète une vision très humaniste de la vie ", ajoute Paule, la passion vissée aux lunettes. Autour des tables rondes avec des auteurs réputés comme Hervé Le Corre, Marcus Malte, Jean-Bernard Pouy, Serguei Dounovetz et Patrick Delperdange, la face sombre de la société sera disséquée. Et autour des verres de vins bio et “naturels” présentés par quatre vignerons, les langues pourront se délier. Ajoutez à ça une cuillère d’avocat - du barreau - et une pincée de scène de meurtre reconstituée, et le festival du crime devrait être parfait.

Le programme complet

Mercredi 12 septembre : 17 h 45 - 22 h : jeu coopératif spécial Sherlok Holmes. 5 €.

Jeudi 13 septembre : 20 h 30 : au cinéma de Millau, projection du film Caïd. 5,50 €.

Vendredi 14 septembre : 20 h 30 : concert littéraire à la salle René-Rieux. 7 €.

Samedi 15 septembre : 14 h à 17 h : rallye enquête 10 h 30 - midi : présentation de la gestion d’une scène de crime par un technicien.11 h 30 : rencontre avec Hervé Le Corre, par Pascal Plat.13 h 30 - 15 h : conférence sur l’origine de la police scientifique et ses enjeux par Pierre Piazza. 17 h - 18 h : conférence-plaidoirie avec Maître Gérard Christol, avocat au barreau de Montpellier. 21 h : théâtre, UniversElle, par le Théâtre de La Fabrick. 5 €

Dimanche 16 septembre : 10 h 30 - midi : présentation de la gestion d’une scène de crime. 11 h - midi : rencontre débat, “Un parcours, une passion, un métier”. 13 h 30 - 15 h : table ronde animée par un chroniqueur littéraire. Et aussi, rencontres-dédicaces, buvette, food truck, musique, jeux en famille.

Réagir