LSA sans pression mais pas sans ambition à Cahors

  • Jehan De Bancarel, le capitaine de LSA, se verrait bien réaliser un coup à Cahors, ce soir.
    Jehan De Bancarel, le capitaine de LSA, se verrait bien réaliser un coup à Cahors, ce soir. Photo Jean-Louis Bories - CPA
Publié le

Vainqueurs dimanche dernier lors de la première journée, les Ségalis vont aller défier Cahors, l’un des favoris du championnat, ce soir (19 h 30), sereinement, mais avec une petite idée derrière la tête.

Même si le match de ce soir à Cahors (19 h 30) ne s’annonce pas de tout repos pour eux, les joueurs de LSA, qui ont rempli leur objectif en s’imposant face à Castelnaudary à domicile (35-23) lors de la première journée de championnat, dimanche dernier, se rendent dans le Lot avec la ferme intention de brouiller les cartes face à un adversaire qui s’annonce d’ores et déjà comme l’un des gros morceaux de la poule.

" Nous les (les Cadurciens, NDLR) connaissons bien puisque nous les avons affrontés à de nombreuses reprises (huit) ces dernières années ", rappelle le capitaine ségali, Jehan De Bancarel. Problème : la balance penche nettement en faveur des Lotois, qui se sont imposés à sept reprises, dont trois dans l’Aveyron. La seule victoire des Cassagnos-Réquistanais remonte à la saison 2015-2016, lorsqu’ils s’étaient imposés 20-8 à Réquista. " Nous connaissons bien leur jeu et il n’y aura pas de surprise ", ajoute-t-il. Un jeu essentiellement basé sur le défi physique, ce qui lui fait dire : " Il va falloir répondre présent et essayer d’enrayer leur mécanique ".

De Bancarel : " La mayonnaise a bien pris "

Pour ce faire, le LSA XV pourra s’appuyer sur ses points forts, comme les ballons portés, mais devra également ne pas trop donner de ballons à son adversaire, en particulier à la touche, un secteur dans lequel il n’a pas eu un gros rendement dimanche dernier. Gageons que le nouveau staff technique, composé d’Alexandre de Barros et de Richard Pioch, aura mis cette semaine à profit pour trouver des solutions ; un duo d’entraîneurs qui s’est rapidement intégré au club et qui a savouré la première victoire. " Je crois que face à Castelnaudary, ils (les deux co-entraîneurs) avaient plus la pression que nous et ont pu souffler à la fin de la rencontre. C’est toujours bien de débuter par une victoire. La mayonnaise a bien pris et nous allons tout donner pour continuer dans ce sens. Nous formons un groupe solidaire et motivé ", ajoute Jehan de Bancarel avant de conclure : " Cahors n’est pas le premier venu mais nous allons tout faire pour ne rien regretter. Même si nous perdons, ce ne sera pas une catastrophe ".

Il est clair que le staff ségali n’a pas dû cocher la case victoire sur le calendrier pour cette rencontre, mais qui sait, avec le LSA XV tout est possible.

Le dernier entraînement ayant eu lieu hier soir tard, le groupe et l’équipe n’étaient pas connus à l’heure où nous mettions sous presse mais il y a fort à parier qu’à l’exception de Bastien Viala, absent pendant dix jours pour cause de respect du protocole commotion à la suite du carton bleu reçu dimanche dernier, le groupe victorieux de Castelnaudary ne devrait subir que peu de modifications.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?