Rodez veut ouvrir son compteur de points

  • Les Ruthénoises devront se montrer nettement meilleures que lors de leurs deux premiers matches si elles veulent obtenir un bon résultat à Bordeaux, aujourd’hui.
    Les Ruthénoises devront se montrer nettement meilleures que lors de leurs deux premiers matches si elles veulent obtenir un bon résultat à Bordeaux, aujourd’hui. Photo Jean-Louis Bories - CPA
Publié le , mis à jour

Les joueuses de Sabrina Viguier vont tenter d’obtenir leur premier résultat positif de la saison, cet après-midi (15 h 30), sur la pelouse de Bordeaux.

Pour les joueuses du Raf, qui se rendent en Gironde pour y affronter Bordeaux cet après-midi (14 h 30), dans le cadre de la troisième journée de championnat, il y a urgence à prendre enfin des points après deux défaites en autant de matches (3-1 à Soyaux et 3-2 à domicile contre Lille).

Jeudi, en conférence de presse, Sabrina Viguier, désormais à la tête de l’équipe, a indiqué le point qui devait être amélioré lorsqu’elle a déclaré : « On a travaillé sur l’efficacité cette semaine ».

Il est vrai que c’est ce qui a manqué lors du dernier match, contre les Nordistes. Avec une accumulation d’occasions ratées, on se dit que le score aurait pu être tout autre si les Ruthénoises avaient su « tuer » la rencontre sur les nombreuses balles de match qu’elles ont eues.

« L’objectif du match à Bordeaux est de progresser en se servant de ce qui n’a pas été durant nos dernières parties, a expliqué Viguier. Contre Lille, on a manqué d’efficacité en première mi-temps. Il devient urgent d’ouvrir le compteur de points car le match face à Lyon (le 30 septembre à domicile, NDLR) va arriver vite et ce n’est pas là qu’on en prendra ! ». Après Bordeaux et avant l’OL, ce sera Guingamp au programme, à domicile (le 22 septembre). L’objectif de deux victoires ne paraît donc pas impossible à atteindre pour cette équipe qui cherche à se relancer.

Pourquoi ce blocage ?

Mais quel problème peut-elle donc avoir pour ne pas réussir à gagner alors qu’elle totalise neuf années en division 1 ? Là encore, Sabrina Viguier pense avoir la réponse. « Il nous manque plus que de la confiance, a-t-elle estimé. Je pense qu’on fait un complexe d’infériorité. On s’appelle Rodez et on joue contre Bordeaux, Lille ou Guingamp… Mais on n’a rien a envier aux autres ! On garde aussi en mémoire la saison difficile de l’an passé mais il va falloir passer au-dessus de tout ça. Je montre par exemple aux filles, en vidéo, ce qu’elles font de bien, pour leur donner de la confiance. Et avec mon expérience, je sais ce que je peux leur apporter ».

Par ailleurs, il est grand temps que les nouvelles venues apportent ce qu’elles doivent apporter et jouent le rôle de cadre, comme le confirme Viguier : « Maintenant, elles doivent s’y mettre et commencer à s’imposer ». Autant dire que le déclic ne doit pas tarder à arriver pour s’éviter une nouvelle saison galère. Mais face à des Girondines qui restent sur un excellent résultat (victoire 1-0 à Montpellier), l’obtenir dès aujourd’hui ne sera pas chose aisée.

Le groupe : Coralie Austry, Anna Banuta, Cloé Bodain, Elise Bonet, Laurie Cance, Morgane Cauderlier, Kimberley Cazeau, Sarah Chalabi, Anaïs Chareyron, Deborah Garcia, Sofia Guellati, Manon Guitard, Flavie Lemaitre, Clara Noiran, Laetitia Philippe, Océane Saunier.

Antoine Froissart
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?