Molin Pradel change de braquet

  • Promu en première catégorie demain, Alex MolinPradel va participerau Tour du Gévaudan, le 23 septembre, avec le club région Occitanie,puis à Paris-Tours espoirs, le 7 octobre, avec le comité d’Occitanie.
    Promu en première catégorie demain, Alex MolinPradel va participerau Tour du Gévaudan, le 23 septembre, avec le club région Occitanie,puis à Paris-Tours espoirs, le 7 octobre, avec le comité d’Occitanie. Photo J-L.B. - CPA
Publié le , mis à jour

Après une saison 2018 réussie, le coureur du Vélo club Rodez va quitter l’Aveyron pour rejoindre la Charente et la formation d’Océane Top 16.

Au moment de faire sa valise, il y a fort à parier qu’il apportera un soin particulier au rangement de ce maillot blanc de vainqueur du challenge MMA - Skoda - Centre Presse - Midi Libre, dont il s’est assuré la possession il y a une semaine, à l’issue du souvenir Jean-Marie-Bermon, qu’il a conclu à la cinquième place, après un sprint qu’il s’est efforcé à plusieurs reprises d’éviter, en essayant de fausser compagnie aux coureurs qui l’accompagnaient mais qui ont opéré un marquage strict à son égard. à dix-neuf ans, Alex Molin Pradel va quitter l’Aveyron et le Vélo club Rodez (VCR), dans lequel il est licencié depuis deux ans, pour rejoindre Angoulême (Charente) et la formation Océane Top 16. Une « découverte » qu’il a présentée comme nécessaire, une « page qui se tourne », selon ses dires, et une autre qu’il ouvre avec envie et ambition.

« Après mon début de saison, je me suis dit qu’il fallait que je passe à autre chose, explique le Marmot. Bernard Mouysset (conseiller technique départemental et entraîneur au club ruthénois, NDLR) m’a conseillé d’envoyer des candidatures dans plusieurs clubs de DN1. Le problème est qu’ils répondent souvent tard alors qu’il me fallait une réponse assez vite, dès le mois de juin, pour pouvoir m’inscrire à la fac (il va entrer en deuxième année de filière Staps). Les dirigeants d’Océane m’ont rapidement dit oui et c’est le club qui m’intéressait le plus puisqu’il me proposait un bon calendrier, avec des courses difficiles, en montagne. L’équipe est structurée et compte beaucoup de coureurs ayant plus ou moins mon âge. »
 

L'intégralité de l'article à retrouver dans notre édition du dimanche 16 septembre

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?