Division 1 féminine

Les Rafettes dans l’obligation de prendre des points cet après-midi face à Guingamp

  • Les Rafettes dans l’obligation de prendre des points
    Les Rafettes dans l’obligation de prendre des points
Publié le / Modifié le S'abonner
Face à Guingamp cet après-midi (14 h 30) à Paul- Lignon, les Ruthénoises n’ont déjà plus droit à l’erreur.

En conférence de presse d’avant match jeudi, Sabrina Viguier est apparue combative et bien décidée à ne rien lâcher contre Guingamp cet après-midi à 14 h 30 au stade Paul-Lignon.

Pourtant, et c’est presque un euphémisme de le dire, le début de saison des Rafettes n’est pas vraiment réussi... Trois matches pour autant de défaites face à des adversaires contre qui accrocher au moins un point dans l’optique de la lutte pour le maintien semblait possible et un total de zéro donc, pour une avant-dernière place au classement de Division 1. Et puisqu’il fallait trouver du positif sur les dernières prestations, l’entraîneur des filles s’est lancé : « Il y a un bon état d’esprit dans ce groupe. J’ai vu du mieux lors du dernier match malgré la défaite (contre Bordeaux 2-0, NDLR). Maintenant, on a à cœur de faire mieux contre Guingamp et de prendre des points avant de jouer Lyon. Elles (les Guingampaises, NDLR) font partie des équipes à notre portée. On a beaucoup travaillé pour préparer ce match et surtout le secteur offensif. »

Et sur le niveau de jeu, Viguier trouve aussi de bonnes choses à relever : « On a des phases de progrès à chaque match mais on n’arrive pas à conclure, il y a cependant des moments de jeu beaucoup plus intéressants. La finition est le problème, quand ça va partir, ça va partir ! Il faut juste le petit truc qui va déclencher le bon rythme. »

« Des phases de progrès à chaque match mais on n’arrive pas à conclure »

Pas de motif d’inquiétude donc sur la suite de la saison comme elle le confirme : « A ce niveau, rien de majeur, j’essaie de les rassurer, ce n’est que le début de la saison. On travaille beaucoup sur la confiance en tout cas, avec des cadres Guitard, Lemaitre en tant qu’anciennes, et Cance dans le jeu, qui doivent s’affirmer davantage en tant que leaders pour tirer l’équipe vers le haut. » Et Flavie Lemaitre le confirme : « Il nous faut des automatismes, concrétiser les actions et de l’efficacité. Plus de confiance aussi même si je ne suis pas dans les têtes des joueuses ! Il faut passer au-dessus de tout ça par le travail. » Autant d’objectifs pour tirer le groupe vers le haut et ne pas vivre une saison des plus difficiles, même s’il sera encore temps d’en parler.

Le groupe ruthénois : Philippe, Garcia - Austry, Banuta, Bodain, Bonet, Cance, Cauderlier, Cazeau, Chalabi, Chareyron, Guellati, Guitard, Lemaitre, Noiran, Saunier.

Correspondant
Réagir