Fédérale 2

Rugby : sur sa pelouse, Decazeville est déjà sous pression

  • Decazeville déjà sous pression
    Decazeville déjà sous pression
Publié le / Modifié le S'abonner
Réception du leader cadurcien aujourd’hui (15 heures) au stade Camille-Guibert par des Decazevillois toujours vierges de succès.

Deux matches, deux défaites. Le Sporting a bien mal débuté sa saison. C’est le moins que l’on puisse dire ! Du coup, cette semaine, les entraîneurs ont serré la vis. On a, certainement, parlé plus fort. Allant contre leur nature pour taper du poing sur la table et remettre les idées en place à un groupe qui a les atouts nécessaires pour faire mieux en ce début de compétition.

Un entraînement a été ajouté aux deux hebdomadaires. Durant ce dernier, les joueurs ont pu regoûter aux joies des séances physiques et surtout à la vidéo juste pour montrer l’étendue d’une première mi-temps catastrophique effectuée à Castelnaudary (défaite 24-10 au final dimanche dernier) et mettre le groupe devant ses responsabilités. Bref, comme le dit le technicien Fabrice Landes : « On ne les a pas ménagés. »

L’effet escompté à tout cela : battre Cahors aujourd’hui. Il n’y a pas d’autres choix, « pas d’autre alternative » pour Cyril Petit et Fabrice Landes. Et comme fait exprès, le calendrier joue les durs avec Decazeville.

LSA à l'épreuve du leader, Millau au pied du mur

En recevant Villefranche-de-Lauragais, cet après-midi (15 heures) sur le terrain de Réquista, le LSA XV va pouvoir s’étalonner face à l’un des ogres de la poule après un succès et une défaite en ce début de saison.

Après deux revers en deux matches, Millau, lui, doit réagir ce dimanche, au parc des sports, pour la réception de Castelnaudary.

Après Mazamet, Cahors se présente à Camille-Guibert en favori. Avec deux victoires, pour autant de rencontres, les hommes de Christian Gajan enchaînent les victoires, dont une dernière assez conséquente (33-0) sur Lévezou. Autant dire que le Sporting sera sous pression et devra relever plusieurs défis en un seul match. À commencer par l’envie, qui n’est, certes pas un secteur de jeu, mais un facteur primordial pour une formation de rugby. Si l’envie est présente, l’agressivité fera également son entrée dans la bataille. C’est ce que confirme Fabrice Landes : « Nous devons lancer notre saison ce dimanche. Il est certain que le calendrier ne nous est pas favorable, mais on ne va pas faire les “pleureuses”. Face à des formations contre Cahors, l’agressivité et l’envie font parties intégrantes du jeu. »

Avec un point de pris, le Sporting n’a plus vraiment le choix et sait déjà que Cahors a plutôt l’intention de venir enfoncer le clou et par là même le Sporting dans les bas-fonds du classement. Privé de Benoit Campargue, suspendu suite au carton rouge du week-end dernier, les coaches decazevillois ont choisi de laisser Florent Petitjean au repos après une douleur aux cervicales. La composition de l’équipe reste, cependant, classique pour une formation.

Le Sporting doit donc partir à la guerre, dans le bon sens du terme bien entendu. Et après la séquence d’entraînements de la semaine, il est fort à parier que l’ensemble des joueurs aura compris le message.

Composition de Decazeville : Mombroussous - Legrand, Portero (cap.), Pisano, Aguemoune - Accorsi (o), Marty (m) - De March, Besombes, Lac - Fiches, Rivas - Tsverava, A. Iboudghacène, Texeira. Sur le banc : Pons, Nigout, Foulquier, Lozano, Lavergne, Larivière, Salles.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir