Rentrée ratée pour Villefranche-de-Rouergue

  • Les Loups n’étaient pas au point pour débuter leur championnat ce dimanche.
    Les Loups n’étaient pas au point pour débuter leur championnat ce dimanche.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Les Loups, bien qu’ayant longtemps mené, ont vu la fin de match leur être fatale hier au stade Henri-Lagarde.

Ce dimanche, le championnat Élite 2 ouvrait ses portes avec pour Villefranche la réception sur son stade d’Henri-Lagarde d’Entraigues. Pour les deux formations, cette rencontre était pleine d’incertitudes et notamment pour les Villefranchois. Avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur, Paul Bramley, d’un nouveau préparateur physique, Loic Taurin, les locaux étaient dans une période de découverte et d’apprentissage d’un nouveau fonctionnement.

De plus, les Villefranchois abordaient cette rencontre sans repère de compétition, aucune rencontre amicale n’ayant été programmée dans la préparation. Ce manque de compétition pouvait nuire à la cohésion du groupe. Côté effectif, là aussi, tous les paramètres ne jouaient pas en leur faveur. En plus des absences de Bastien Dintilhac, de leurs deux recrues australiennes, des blessures de Jérôme Fabre, de Paul Portal, Loic Taurin, prévu dans les 17, se voyait privé de rencontre pour un problème administratif.

Face aux locaux, les visiteurs entament la rencontre sans aucun doute. Dès la 10e minute, la défense locale craque et les Provençaux ouvrent le score. La réplique aveyronnaise ne se fait pas attendre.

Trois minutes plus tard, Erwann Saviard va à l’essai, Loyc Amans transforme. Villefranche passe devant. La domination des locaux se poursuit. Yann Rodriguez pointe derrière la ligne. Villefranche est toujours plus conquérant. Erwann Saviard aggrave le score à la 36e minute pour un doublé. À la pause, les locaux mènent par 16 à 4. La reprise voit les Villefranchois commettre des fautes, les pénalités se succèdent et Entraigues prend de l’assurance. L’écart se réduit : pénalité (46e), essai transformé (58e). Les locaux sentent le danger, Loyc Amans force le verrou adverse. À 20 à 12, rien n’est joué d’autant que les fautes locales s’accumulent. « Le vent tourne ». Entraigues marque et revient à quatre points. Les locaux défendent mais sur une nouvelle pénalité, les visiteurs forcent le destin et emportent la mise.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir