Paris Fashion Week : place au renouveau !

  • Pour son premier défilé pour Mugler, Casey Cadwallader modernise les codes emblématiques de la maison, avec une collection féminine, citadine, et sportive. Le short cycliste est une nouvelle fois au centre des attentions. Paris, le 26 septembre 2018.
    Pour son premier défilé pour Mugler, Casey Cadwallader modernise les codes emblématiques de la maison, avec une collection féminine, citadine, et sportive. Le short cycliste est une nouvelle fois au centre des attentions. Paris, le 26 septembre 2018. Anne-Christine POUJOULAT / AFP / Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • Maison Margiela se défait des genres avec des silhouettes qui peuvent être autant destinées à l'homme qu'à la femme. Futuriste, la collection n'en reste pas moins fonctionnelle avec notamment des pièces transformables. Paris, le 26 septembre 2018.
    Maison Margiela se défait des genres avec des silhouettes qui peuvent être autant destinées à l'homme qu'à la femme. Futuriste, la collection n'en reste pas moins fonctionnelle avec notamment des pièces transformables. Paris, le 26 septembre 2018. FRANCOIS GUILLOT / AFP / FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Entre féminité et décontraction, sophistication et fonctionnalité, Dries Van Noten a délivré une collection tout en contrastes, déclinée dans des teintes fraîches et lumineuses. Paris, le 26 septembre 2018.
    Entre féminité et décontraction, sophistication et fonctionnalité, Dries Van Noten a délivré une collection tout en contrastes, déclinée dans des teintes fraîches et lumineuses. Paris, le 26 septembre 2018. Anne-Christine POUJOULAT / AFP / Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • Retour dans les années 80 avec Guy Laroche, qui signe une collection contrastée articulée autour du noir et blanc, avec des épaules marquées et des jeux d'asymétrie. Paris, le 26 septembre 2018.
    Retour dans les années 80 avec Guy Laroche, qui signe une collection contrastée articulée autour du noir et blanc, avec des épaules marquées et des jeux d'asymétrie. Paris, le 26 septembre 2018. Bertrand GUAY / AFP / Bertrand GUAY / AFP
  • Plumes, sequins, manches bouffantes : Rochas présente une collection féminine et sophistiquée, libérant toutefois le corps de toutes contraintes avec des pièces assez amples. Paris, le 26 septembre 2018.
    Plumes, sequins, manches bouffantes : Rochas présente une collection féminine et sophistiquée, libérant toutefois le corps de toutes contraintes avec des pièces assez amples. Paris, le 26 septembre 2018. Alain JOCARD / AFP / Alain JOCARD / AFP
  • La fonctionnalité est également de mise chez Lemaire qui propose une collection urbaine, féminine, et décontractée, parfaite pour se rendre du bureau à une soirée chic. Paris, le 26 septembre 2018.
    La fonctionnalité est également de mise chez Lemaire qui propose une collection urbaine, féminine, et décontractée, parfaite pour se rendre du bureau à une soirée chic. Paris, le 26 septembre 2018. FRANCOIS GUILLOT / AFP / FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Courrèges dit adieu à son vinyle emblématique, sans en oublier ses classiques (jupe trapèze, blouson). La maison teinte toutefois cette collection d'une touche active wear, entre passé et futur. Paris, le 26 septembre 2018.
    Courrèges dit adieu à son vinyle emblématique, sans en oublier ses classiques (jupe trapèze, blouson). La maison teinte toutefois cette collection d'une touche active wear, entre passé et futur. Paris, le 26 septembre 2018. Bertrand GUAY / AFP / Bertrand GUAY / AFP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - La Fashion Week de Paris s'est poursuivie hier, mercredi 26 septembre, avec les défilés des maisons Mugler, Dries Van Noten, Guy Laroche, Rochas, Lemaire, ou encore Courrèges. Cette nouvelle journée est placée sous le signe du renouveau, que ce soit chez Mugler qui a présenté la première collection de Casey Cadwallader, ou chez Courrèges, qui a dévoilé des silhouettes modernes et innovantes et a choisi de renoncer à sa matière la plus emblématique, le vinyle.


Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir