Séance d’entraînement pour le Raf ?

  • Flavie Lemaitre tentera de tromper la vigilance de la défense de l’OL aujourd’hui.
    Flavie Lemaitre tentera de tromper la vigilance de la défense de l’OL aujourd’hui. J.-L.B.
Publié le

Les Ruthénoises vont mettre la réception de Lyon, cet après-midi (15 h), à profit pour travailler en vue de la suite de la saison.

À l’heure de la cinquième journée de division 1 féminine, les joueuses du Raf sont toujours bloquées au niveau zéro du classement. Comprendre : quatre défaites et donc aucun point à se mettre sous la dent pour enfin lancer la saison. Pourtant, les adversaires étaient prenables. Soyaux (3-1 à l’extérieur), Lille (3-2 à domicile), Bordeaux (2-0 à l’extérieur) et Guingamp (1-0 à domicile) : c’est contre ces équipes-là qu’il faut engranger des unités pour s’éloigner de la zone rouge, car ce n’est pas face à Lyon, aujourd’hui (15 h au stade Paul-Lignon), qu’elles devraient pouvoir le faire.

Séance de travail

L’Olympique lyonnais est en effet ce qui se fait de mieux en Europe en matière de football féminin. Pourtant, du côté de Rodez, on veut toujours y croire. Sabrina Viguier, à la tête de l’équipe, le confirme : "On commence le match à 0-0 ! Jouer contre Lyon nous permet d’aborder ce match avec moins de pression. On sait qu’il faudra tenir et exploiter la moindre balle que l’on aura. Tout ce que l’on peut espérer est un résultat positif. Peu importe lequel".

Et même si la tacticienne voit les choses différemment, on peut penser que ce match ne sera pas une partie de plaisir pour son groupe.

"On avance beaucoup sur les derniers matches, dans notre niveau de jeu, estime-t-elle. Jouer contre Lyon sera l’occasion de tenter de nouvelles choses. On est quand même la deuxième équipe à se créer le plus d’occasions depuis le début de saison… juste derrière l’OL ! On sait que tout ce qu’on met en place, ce que l’on travaille, va prendre bientôt. Après cette journée, il y aura quatre matches lors desquels on aura l’occasion de prendre des points. Le championnat est encore long et les occasions de gagner vont arriver."

Comme elle le répète, le match de ce jour ne sera qu’une occasion de travailler les automatismes, voire de chercher à trouver des solutions pour la suite. "On va surtout essayer de freiner leurs velléités offensives (celles des Lyonnaises, NDLR) et de retarder le premier but le plus possible", détaille-t-elle, en espérant que la fin d’année soit plus riche en victoires. Tout en sachant que le zéro pointé risque de tenir encore un bon mois…

Antoine Froissart
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?