Vabre-Tizac : Valérie Devlischouwer a pris ses quartiers au Barri

  • Nicole Andurand-Le Guen, maire déléguée de Vabre-Tizac,est ravie du dynamisme affiché par Valérie Devlischouwer.
    Nicole Andurand-Le Guen, maire déléguée de Vabre-Tizac,est ravie du dynamisme affiché par Valérie Devlischouwer.
Publié le

A Vabre-Tizac, depuis un mois, la cuisinière autodidacte s'est lancée dans une nouvelle aventure.

Quelques photos en noir et blanc, voire même un peu jaunies, rappellent qu’ici, ce sont les enfants qui ont tout d’abord usé les bancs de ce qui était l’école de Vabre-Tizac. Il n’est pas rare encore de voir certains, avant de passer à table, se rappeler quelques bons souvenirs de cette période finalement d’un autre siècle !

Désormais, ce n’est plus pour le tableau noir mais pour un menu plus gastronomique que petits et grands poussent la porte ; le restaurant Le Barri a donné, depuis maintenant treize ans, une seconde vie à ce quartier (le barri en occitan) du bourg (lire ci-dessous) ; et, à sa tête, un nouveau visage, celui de Valérie Devlischouwer. Il y a tout juste un mois, cette autodidacte de la cuisine a donné une autre orientation à sa vie, tant professionnelle que privée. Car, cette Cadurcienne d’origine, agent EDF à la retraite, a saisi "l’opportunité" tout en avouant son "inexpérience" dans le domaine de la restauration. Ou plutôt dans la gestion d’un tel établissement. Pour le reste, "j’ai toujours été passionnée par la cuisine avec notamment trois enfants et aujourd’hui cinq petits-enfants souvent autour de la table familiale". Avec son époux Jean-Michel, un Ch’ti formé à la pâtisserie et à la boulangerie, elle a tenu, pendant un an, une pizzeria à Lanuéjouls, avant de lâcher l’affaire pour raisons personnelles.

Très impliquée dans la vie du bourg depuis 2006, elle s’est lancée dans l’aventure après de nombreuses discussions avec les élus et notamment la maire déléguée Nicole Andurand-Le Guen. "C’est un beau site et il était important de le garder ouvert. Je veux accueillir les gens comme s’ils étaient chez eux. Il faut que cela soit simple et agréable." Et dans l’assiette ? "Je suis à l’écoute des clients ! De temps en temps, je téléphone à mon fils, cuisinier à Clermont-Ferrand. Quant aux produits, c’est surtout le bouche-à-oreille. J’ai bien noté sur un cahier un menu pour quatre semaines mais je ne l’ai toujours pas ouvert ! Je souhaite également apprendre, et j’ai pris des contacts dans ce sens, la préparation de l’estofinade dont la réputation avait largement dépassé les limites de la commune." Quant aux pâtisseries, c’est Jean-Michel qui s’y colle, au gré de ses envies : tartes aux citrons, choux à la chantilly, œufs en gelée...

Le café-restaurant est ouvert : du lundi au vendredi, de 9 heures à 14 h 30 ; le vendredi à partir de 17 h 30 (uniquement le bar) ; le samedi à partir de 17 h 30 avec au menu des pizzas, sur place ou à emporter ; le dimanche, de 9 heures à 12 heures (avec les journaux), le midi sur réservation pour des groupes de quinze personnes au minimum et à partir de 17 h 30 (pizzas). À partir du mardi 2 octobre, création d’un dépôt de pain. Le pain sera fourni par la boulangerie Delmur de La Fouillade. À commander la veille entre 13 h 30 et 15 heures. Contact au 05 65 65 77 40.

Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Le Bas Ségala

181000 €

Corps de ferme situé en Aveyron commune du Bas Ségala composé de 1 maison d[...]

34000 €

Maison de village à rénover en totalité Raccordements Eau / Electricité / A[...]

67000 €

A mi-chemin entre Villefranche et Rieupeyroux, charmante maison de village [...]

Toutes les annonces immobilières de Le Bas Ségala
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?